South Beach (Miami Beach, États-Unis)

Le blogue Mes Quartiers profite de l’hiver montréalais pour te réchauffer en te proposant une visite sous le soleil de Miami Beach, en Floride!

Quand on pense à cette ville voisine de Miami, on a assurément en tête des images de kilomètres de plages de sable blanc. Mais cette ville est aussi et avant tout un haut lieu de l’architecture art déco… Son quartier le plus au sud -South Beach- comprend en effet 960 édifices historiques blancs et pastels, un ensemble unique au monde! Construits essentiellement dans les années 30, ils ont bien failli être perdus dans les années 70 et 80 où ils tombaient en décrépitude. Le quartier, très pauvre, était alors un repère de criminels et de vendeurs de drogues. Mais des activistes ont réussi, en 1979, à l’inscrire sur le registre national des lieux historiques. Et après avoir attiré l’attention avec la série télévisée Miami Vice dans les années 80, il connut un véritable boom immobilier.

Mes Quartiers t’amène donc découvrir l’Art Deco District, sa mythique Ocean Drive et sa Collins avenue, ainsi que ses rues piétonnes Lincoln Road et Espanola Way. Ton excursion te fera aussi passer par le Bass Museum, le World Symphony Center et le Jardin Botanique. Sans oublier l’incontournable Mémorial de l’Holocauste, qui te fera rendre compte que South Beach est beaucoup plus qu’un quartier de plages ensoleillées et de soirées festives…

Bienvenue dans le quartier le plus fascinant de Miami Beach! Voici ta carte:

map de South Beach

clique pour agrandir!

1) La plage

Avant toute excursion dans South Beach, le premier réflexe est sans doute d’aller faire quelques pas sur la plage de South Beach, face au Lummus Park. On y trouve des kilomètres et des kilomètres de sable blanc qui s’étirent vers le nord. Mais c’est ici, face à Ocean Drive, qu’on peut le mieux profiter à la fois de l’action de la ville et de la détente de la mer.

01 plage South Beach (1)

Très large, la plage de South Beach offre beaucoup d’espace aux plaisanciers. On y croise nombre d’oiseaux, dont les fameux Bec-en-ciseaux. Si tu regardes bien, tu remarqueras que leur bec est plus long en bas qu’en haut: c’est pour mieux attraper les poissons à la surface de l’eau, en plein vol.

01 plage South Beach (3)

Se plaçant en groupe face au vent, on dirait pratiquement des pinguins! 😉

01 plage South Beach (4)

En faisant quelques pas dans le sable, tu croiseras très vite une de ces nombreuses cabanes de sauveteurs colorées, bâties après le passage de l’Ouragan Andrew pour redonner vie aux plages dévastées. Elles affichent des drapeaux indiquant l’état de la mer. Ici, c’est rouge pour fortes vagues et mauve pour présence de méduses dans l’eau… Bref: ce n’est pas le temps de se baigner! Mais ça tombe bien, car tout un itinéraire t’attend, et il faut le commencer assez tôt pour avoir le temps de le terminer la même journée… 😉

01 plage South Beach (2)

2) Le Bass Museum of Art

En entrant dans les terres, tu croiseras successivement trois rues parallèles: Ocean Drive (la rue pour sortir), Collins Avenue (une belle rue art déco plus tranquille que sa rivale), et Washington Avenue (plutôt classe populaire). C’est sur cette dernière que tu peux prendre un des deux bus qui t’amènera au Bass Museum: la 120 Beach Max ou la C103. Le bus South Beach Local (SOBE) fait aussi un trajet similaire jusqu’au musée, pour 25 cents seulement!

Longe l’avenue Washington et ses petits commerces, pour ensuite emprunter l’avenue Collins. Descend entre la 21ième et la 22ième rue. C’est facile: toutes les rues sont numérotées de façon croissante. Pénètre sur le terrain du Musée, juste en face de toi.

02 Bass Museum (1)

Si tu aimes particulièrement l’art contemporain, tu apprécieras faire un tour à l’intérieur du Bass Museum of Art, qui possède aussi des oeuvres plus anciennes. Les galleries sont présentement en rénovation, mais le musée rouvrira ses portes à l’automne 2016. Sinon, une simple promenade sur le terrain à l’avant te réservera quelques surprises. De multiples oeuvres parsèment en effet les deux allées de palmiers bien rangés.

02 Bass Museum (2)

Il faut regarder partout, car plusieurs oeuvres se fondent au paysage, comme ces denrées parachutées suspendues aux arbres! 😉

02 Bass Museum (3)

Oriente-toi vers le fond du terrain (sud-ouest) en arrière du musée, et marche deux coins sur la 21ième rue. Traverse l’avenue Washington et rejoins le bord du canal.

Un petit sentier longe le Collins Canal sur plusieurs mètres et permet d’atteindre les deux prochaines attractions. Rien de spectaculaire, mais une promenade tout de même agréable dans cet endroit méconnu de South Beach!

Rendu au coin de Convention Center Drive, tourne à gauche (sud) pour accéder à la principale entrée du jardin botanique, au coin de la 19ième rue.

3) Le Miami Beach Botanical Garden

Le Jardin Botanique de Miami Beach est petit, mais mignon et paisible. Mise à part une certaine variété de palmiers, on peut y croiser des étangs…

03 Miami Beach Botanical Garden (2)

…ainsi qu’un petit pont japonais.

03 Miami Beach Botanical Garden (1)

Il a été entièrement rénové en 2011, et l’entrée est gratuite! Alors il ne faut pas s’en priver… 😉

Sors par n’importe quelle sortie et retourne sur le sentier qui longe le Collins Canal. En marchant toujours vers l’ouest, tu atteindras au coin de rue suivant (Meridian avenue) l’entrée du Mémorial de l’Holocauste.

4) Le Mémorial de l’Holocauste

Inauguré en 1990, plusieurs se sont opposés à sa construction, prétextant qu’il n’avait pas sa place dans cette ville touristique et balnéaire. Et pourtant: le mémorial de plus de 4 étages de haut est aujourd’hui selon moi une attraction incontournable à Miami Beach!

Couvrant les adresses 1933 à 1945 de l’avenue Meridian, soit les années où les 6 millions de Juifs furent persécutés et tués par les Nazis, le mémorial de l’Holocauste se compose à première vue d’un grand bassin circulaire de pierre rose de Jérusalem, entouré d’une colonnade blanche. Au milieu, une presqu’île abrite un immense avant-bras qui se dresse vers le ciel, main tendue. On distingue déjà des silouhettes sur cet avant-bras, qui se préciseront plus tard.

04 Holocaust Memorial (1)

En suivant la colonnade qui borde le bassin, on peut lire le nom de milliers de victimes gravés dans les murs de granit noir.

04 Holocaust Memorial (2)

On fini par rejoindre un passage couvert qui permet d’accéder à la presqu’île. L’émotion nous envahie lorsqu’on se surprend à entendre des chants d’enfants tout au long du corridor où sont inscrits le nom des camps de la mort…

04 Holocaust Memorial (3)

Difficile de rester impassible en débouchant sur le bras sculpté. Une jeune victime au sol pleure sa douleur. De multiples autres sont éparpillées ça et là: des enfants, des adultes, des personnes âgées… Exprimant leur effroie, leur douleur, leur détresse…

04 Holocaust Memorial (5)

Puis il y a toutes celles qui grimpent au bras, dont des enfants portés par leurs parents.

04 Holocaust Memorial (4)

Elles grimpent les unes sur les autres, comme pour essayer de sortir des murs de la presqu’île et atteindre la liberté. Ne serait-ce que pour être vues par des témoins hors de l’île…

04 Holocaust Memorial (7)

Aucune n’atteint la main, incroyablement sculptée.

04 Holocaust Memorial (8)

Ce monument est tout simplement grandiose, un des plus touchants que j’aie vu! C’est vrai qu’il contraste avec le reste de la ville, à l’ambiance festive, mais justement: il lui donne une certaine profondeur, une toute autre dimension. Sous le soleil, le bassin et la colonnade apparaissent tout d’abord d’une grande splendeur, comme le reste de Miami Beach. Puis, chemin faisant, le visiteur, de plus en plus introspectif, entre progressivement dans un autre monde. Jusqu’à découvrir ce qui se passe sur l’île, derrière les murs: toutes ces victimes martyrisées. Le contraste entre l’apparence extérieure du monument et ce qu’on y trouve à l’intérieur exprime bien la détresse des victimes tuées en cachette, pendant des années, dans des lieux insoupçonnés. Leur représentation est si réussie et touchante, qu’elle dépasse les seuls événements de la seconde guerre mondiale. Ces sculptures sont, à mon sens, la représentation de toutes les atrocités dont le genre humain est capable.

04 Holocaust Memorial (6)

Sors du monument et marche vers le sud pendant 4 ou 5 coins de rue, pour atteindre le Lincoln Road Mall. Puis tourne à droite (ouest) sur celui-ci.

5) Le Lincoln Road Mall

C’est dans les années 50 que la rue fut fermée à la circulation automobile, pour devenir un des premiers Mall piétonnier des États-Unis. Un des pionniers de l’architecture moderniste de Miami, Morris Lapidus, en refit alors le design, mais elle tomba en décrépitude – comme le reste de la ville- dans les années 80. Heureusement, on la restaura à l’aube de l’an 2000.

Aujourd’hui, 200 boutiques, cafés, restaurants et galleries d’art se succèdent des deux côtés de la rue…

05 Lincoln Road Mall (2)

…alors que le centre est occupé par des terrasses…

05 Lincoln Road Mall (4)

…des oeuvres d’art, des bassins d’eau et une végétation luxuriante…

05 Lincoln Road Mall (3)

Je t’invite à marcher du côté nord de la rue, pour commencer.

Après quelques coins, rendu à l’avenue Lenox, tu croiseras une belle fontaine couverte de mosaïques colorées en face du Théâtre Colony.

05 Lincoln Road Mall (7)

Puis, un coin de rue plus loin, un étrange édifice attirera ton attention: un stationnement étagé aux niveaux irréguliers soutenus par des poutres tout aussi bizarrement disposées! L’ensemble à aire ouverte, sans murs extérieurs, a simplement des allures de château de cartes… Il est si original que des centaines de personnes le visitent chaque jour pour y admirer les vues qu’il offre sur les environs! Il faut dire que le 1111 Lincoln Road est l’oeuvre de la célèbre firme d’architectes suisse Herzog & de Meuron qui a notamment réalisé le stade national de Beijing, en forme de nid, ayant servi aux jeux olympiques; ainsi que la boutique de Prada que je t’ai fait découvrir dans mon article sur le quartier Shibuya de Tokyo.

05 Lincoln Road Mall (9)

C’est au pied de ce garage bien original, coin Alton Road, que se termine la partie ouest du Mall. Mais si tu pousses un coin plus loin jusqu’à West avenue, tu découvriras le restaurant où j’ai mangé le meilleur ceviche de ma vie! Le restaurant péruvien et latino-américain CVI.CHE 105 est un peu tape à l’oeil, mais il ne faut pas se fier au traitement des clients qui donne l’impression qu’il est réservé aux vedettes: son menu est abordable, et ses ceviches sont absolument exquis! Notamment le Rojoblanco, qui présente trois rangées de poisson mariné dans du jus de lime, avec oignons, coriandre et sauce à la crème fraîche. Le poisson, soyeux, fond littéralement dans la bouche, et la douceur de la crème enrobe l’acidité de la lime… J’en ai encore l’eau à la bouche!

Reviens sur tes pas pour parcourir le Lincoln Road Mall dans le sens inverse, mais en marchant cette fois-ci du côté sud de la rue…

Après avoir passé à nouveau devant le Colony Theater, tu atteindras l’avenue Michigan. Si une glace te tente, tu peux tourner à droite (sud) sur cette avenue, pour trouver quelques portes plus loin The Frieze Ice Cream Factory qui sert probablement les meilleurs sorbets et crèmes glacées de Miami Beach! Les sortes sont sans cesse renouvelées et surprenantes, du sorbet poire et gingembre à celui au lychee, en passant par celui au cidre de pomme épicée, à la pommegrenade, au maïs sucré ou à la tarte à la critrouille! Qui se douterait que des glaces d’aussi bonne qualité se cachent dans ce tout petit commerce sans prétention?

photo: Carle Bernier-Genest

photo: Carle Bernier-Genest

Une fois l’avenue Michigan passée, le Mall te réserve quelques autres surprises… Très vite, tu croiseras notamment le Art Center South Florida, au 924 Lincoln Road. Il y a quelques mois, le centre a malheureusement vendu ses édifices aux 800-810 Lincoln Road, où on pouvait circuler sur deux étages dans un dédale d’ateliers d’artistes reliés par des passerelles et des passages labyrinthiques couverts de mosaïques. Qu’à cela ne tienne, on trouve toujours à son autre adresse sur le Mall une vingtaine d’artistes en résidence (dont une Québécoise!) qui y exposent leurs oeuvres contemporaines en art visuel. Et l’accès aux expositions est toujours gratuit!

05 Lincoln Road Mall (10)

C’est justement le Art Center South Florida qui relança Lincoln Road dans les années 80, alors qu’elle était dans un état lamentable de délabrement. Ses artistes occupèrent alors 21 commerces ayant pignon sur rue, ce qui attira l’attention sur ce secteur de Miami Beach et mena à la revitalisation de l’endroit. Depuis ce temps, plus de 1000 artistes exposèrent au Centre qui attire tous les ans plus de 100 000 visiteurs!

Poursuis ta marche vers l’est…

Deux coins de rue plus loin, une fois l’avenue Meridian passée, tu commences à découvrir une partie du Mall que tu n’as pas faite tantôt dans l’autre sens… Les terrasses pullulent, parfois même autour de fontaines…

05 Lincoln Road Mall (6)

Et l’architecture art déco est toujours au rendez-vous, étincelante sous le soleil, comme au coin de l’Avenue Pennsylvania.

05 Lincoln Road Mall (5)

Plus loin, en s’approchant de l’avenue Drexel, une petite église toute blanche attire l’attention malgré sa simplicité. Le soir venu, sa blancheur resplendit tout autant…

05 Lincoln Road Mall (8)

La Miami Beach Community Church (1921) est un des rares endroits qui a conservé belle allure même pendant les années 80, alors que le Mall et tout South Beach déclinaient. Aujourd’hui, les terrains de la Lincoln Road sont si convoités et valent si cher que des promoteurs ont tenté -sans succès- de racheter le paisible jardin adjacent à l’église pour y construire d’autres commerces…

Marche jusqu’à l’avenue Washington, où se termine la rue piétonne, puis tourne à gauche (nord)…

6) Le Soundscape Park et le New World Center

Après avoir marché un coin de rue sur l’avenue Washington, tu arrives face à un terrain verdoyant où tu remarques d’étranges structures d’alluminium couvertes de fleurs: c’est le Soundscape Park!

06 Soundscape Park (1)

Une petite balade parmi les pergolas, fabriquées à la main, te permet de passer sous les bougainvilliers, puis de voir apparaître au fond l’édifice où loge depuis 2011 la New World Symphony, une académie qui forme des musiciens. Dans la partie nord du parc, le mur du New World Center sert à des projections le soir, et pendant le jour de la musique classique peut être entendue sur la pelouse lui faisant face grâce à un système de son immersif installé tout autour.

06 Soundscape Park (2)

Sors par le coin nord-est du parc, pour t’engager sur la 17ième rue, direction est.

Après avoir dépassé le Temple Emanu-El, une synagogue aux colonnes rosées et au dôme vert, tu atteindras l’avenue James, sur laquelle je t’invite à tourner à droite (direction sud).

06 Soundscape Park (3)

Quelques pas plus tard se dresse devant toi le James Hotel, dont la façade art déco atteint des sommets kitsch! On y trouve des hypocampes, des dauphins, des requins, des poissons de toutes sortes, et même des perroquets. Au sommet, la corniche semble avoir été dessinée par des enfants. L’escalier de l’entrée et l’affiche annonçant l’hôtel sont recouverts de céramiques de toutes les couleurs… Un petit bijou sur une rue complètement méconnue des touristes!

06 Soundscape Park (4)

Tourne à gauche (est) sur Lincoln Road, puis immédiatement à droite (sud) sur Collins avenue.

7) Collins avenue, Espanola Way et Washington avenue

Plus au sud sur cette avenue, les célèbres boutiques de vêtements se suivent d’une adresse à l’autre, alors qu’au nord, l’avenue se prolonge sur près de 20 kilomètres en parallèle à la mer. Mais ici, la Collins avenue présente quelques grands hôtels qui donnent à l’art déco des proportions impressionnantes. Au coin de la 16ième rue s’enfilent ainsi plusieurs édifices du genre, dont le Loews Miami Beach Hotel, avec son coin arrondi bien typique, surmonté d’une aiguille…

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (1)

…et l’hôtel Royal Palm South Beach Miami avec ses lignes verticales jaunes, ses balcons épurés et sa tourelle vitrée à l’arrière.

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (2)

Tourne à droite (ouest) pour t’engager sur la 16ième rue et marche deux coins jusqu’à l’avenue Drexel.

Sur le coin, un autre garage excentrique se dresse. Après le 1111 Lincoln Road aux allures de château de cartes géant, voici le Park@420 Garage. Il étale une très longue façade trouée blanche sur laquelle contraste les palmiers verts qui dansent au vent.

Tourne à gauche (sud) sur l’avenue Drexel et marche deux coins jusqu’à Espanola Way.

Les petites maisons se succèdent sur l’avenue Drexel, et c’est agréable, car on prend rarement le temps de marcher sur des rues résidentielles lorsqu’on visite Miami Beach! Puis, au coin d’Espanola Way, les bâtiments changent de style complètement, avec leurs façades rosées et leurs toîts couverts de tuiles oranges… Le style colonial espagnol domine alors!

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (7)

Tourne à gauche (est) sur Espanola Way.

Les terrasses des restaurants mexicains, cubains et brésiliens se succèdent de part et d’autre de la rue piétonne…

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (6)

…qui devient beaucoup plus animée le soir venu…

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (4)

…alors que les guirlandes de lumières s’allument au-dessus de la rue et sur les façades rosées…

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (5)

Les fans de Ricky Martin reconnaîtront assurément la rue où a été tourné le vidéo de son duo No Estamos Solos, alors que les plus vieux se rappelleront des scènes de la populaire série des années 80 Miami Vice.

Tourne à droite sur Washington avenue.

Au coin de Washington avenue, impossible de manquer l’ancien théâtre Cameo, tout particulièrement lorsqu’il prend ses couleurs à la nuit tombée. Construit en 1936, il devint ensuite une scène de spectacle et une boîte de nuit, jusqu’à ce qu’il soit vendu en mars dernier.

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (8)

Washington Avenue, moins art déco que Collins avenue et moins riche qu’Ocean Drive, est la rue populaire de South Beach. On y trouve une succession de petits commerces à un ou deux étages: des pizzerias, des tatoueurs, des pharmacies… De nombreuses lignes de bus y circulent, et les bancs publics aux arrêts sont souvent occupés par des sans-abri. Un autre visage de Miami Beach, plus local et classe moyenne, à découvrir!

Tourne à gauche (est) sur la 14ième rue, puis de nouveau à gauche (nord) sur l’avenue Collins.

Retour sur la rue des hôtels art déco! Au coin de l’avenue Collins et de la 14ième rue, la pharmacie Wallgreens aux allures de vaisseau spatial étale le style dans toute son excentricité. Puis, les petits hôtels tout blancs se succèdent jusqu’à la 15ième rue où il faut tourner à droite (direction est).

07 Espanola Way Collins et Washington avenues (3)

Marche sur la 15ième rue et tourne à droite (sud) au coin suivant, sur Ocean Drive.

8) Ocean Drive

Déjà, en te dirigeant vers Ocean Drive, les édifices prennent de l’ampleur, notamment avec les terrasses du Royal Palm.

08 Royal Palm hotel

Mais c’est sur Ocean Drive que tu atteins le coeur de South Beach. Après un coin de rue, la rue prend la configuration qu’elle aura pour le reste de ta promenade. C’est-à-dire que sur ta gauche, tu longeras le Lummus Park dont la pelouse est parsemée de palmiers. Des percées à travers les bosquets, dans le fond, te permettent d’atteindre la longue et large plage de sable blanc. Alors que sur ta droite, tu longeras une succession de bars, restaurants et hôtels art déco qui étalent leurs tables sur le trottoir. Tout le long de ta promenade, tu pourras donc alterner, selon ton plaisir, entre le côté parc, pour profiter de la vue dégagée sur les façades art déco dans une ambiance plus calme; et le côté terrasses, pour te faire un chemin entre les tables des restos et des bars et bien sentir l’ambiance de fête.

Déjà, vu du côté parc, tu peux apercevoir les façades plus colorées les unes que les autres.

08 Ocean Drive

Le Crescent Hotel présente une façade jaune et bleu poudré…

08 Crescent Hotel

…alors que le McAlpin juste à côté prend une couleur mauve hallucinante le soir venu, avec son lettrage digne du jeu Pac Man des années 80.

08 McAlpin hotel

Au sud de la 14ième rue, on peut apercevoir les motifs du Cavalier le jour…

08 Cavalier Hotel

…alors qu’au coin de la 10ième rue, le Clevelander prend tout son sens une fois le soleil couché. Sa cour avant se transforme alors en véritable discothèque à ciel ouvert: les projecteurs se font aller dans tous les sens pendant que des danseuses marquent le rythme près du trottoir pour attirer les clients à l’intérieur vers un des neuf différents bars.

08 Clevelander

Tu te rendras d’ailleurs vite compte qu’Ocean Drive doit être parcourue de jour mais aussi de nuit, car les façades des édifices changent alors complètement! Deux ambiances différentes, mais aussi intéressantes l’une que l’autre…

Ocean Drive, la nuit!

Ocean Drive, la nuit!

Ainsi, au sud de la 8ième rue, l’hôtel Colony se présente ainsi, de jour et de nuit:

08 Colony Hotel

Alors que quelques portes à côté, on trouve l’Avalon:

08 Avalon

Au sud de la 7ième rue, on croise aussi le Park Central Cafe:

08 Park Central Hotel 02

Et le Park Central Hotel:

08 Park Central Hotel

Puis, au sud de la 6ième rue, l’hôtel Barbizon:

08 Barbizon

Au milieu de ces édifices aux couleurs pastels, il se peut que tu remarques aussi un hôtel qui se distingue des autres par un style complètement différent, plutôt méditerranéen: la très cossue Villa Casa Casuarina. Il s’agit en fait de l’ancienne maison du styliste italien Gianni Versace, qui fut tué devant en 1997 après y avoir vécu seulement 5 ans!

08 The Villa Versace

Bref, après une dizaine de coins de rue et presque deux kilomètres de marche au milieu des néons, tu comprendras assez vite pourquoi Ocean Drive est le coeur du Art Deco District de Miami Beach!

08 Colony Hotel (2)

**********

Ainsi se termine ta visite de South Beach, mon quartier préféré à Miami Beach… J’espère que tu as apprécié ta balade au milieu de cet ensemble architectural absolument unique! Tu peux maintenant parcourir d’autres quartiers dans le Monde, ICI.

Sinon, sache que le blogue Mes Quartiers se consacre avant tout à la visite des différents quartiers de Montréal. De St-Henri à Hochelaga, en passant par Lachine et le Vieux-Rosemont, découvre les plus belles rues, terrasses, églises, fontaines et sculptures de chaque quartier, en passant par les plus beaux parcs et les meilleurs restos-bars! Pour une visite hors des sentiers battus, souvent dans des quartiers montréalais ignorés par les guides touristiques, c’est ICI que ça se passe!

Bonne visite! :o)

DSCN0517

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s