Vieux-Nice (Nice, France)

Nice, capitale de la Côte d’Azur. La cinquième ville de France est encore peu connue des Québécois, et pourtant elle a tout pour charmer! Sa situation sur le bord de la mer, autour de la Baie des Anges, fait rêver. Ses plages et ses palmiers aussi. Ses collines sont exposées au soleil 270 jours par année, ce qui fait resplendir les maisons colorées de sa vieille ville…

Mais Nice est plus qu’une simple station balnéraire. Elle l’a tout particulièrement prouvé ces dernières années. En effet, depuis 10 ans, elle s’est engagée dans un véritable processus de transformation: implantation d’une ligne de tramway à la fine pointe de la technologie et planification d’une deuxième, réaménagement et restauration de ses principales places publiques, installation d’oeuvres d’art et de fontaines un peu partout… Elle a même réconcilié sa vieille ville avec les quartiers environnants en démolissant les édifices qui les séparaient pour les remplacer par une véritable coulée verte. De telle sorte que le Vieux-Nice est désormais plus que jamais mis en valeur et réintégré à la trame urbaine niçoise…

Dans sa série sur les plus beaux quartiers du Monde, le blogue Mes Quartiers t’amène aujourd’hui visiter le Vieux-Nice et les attractions qui le bordent. De la Place Masséna à la Colline du Château, en passant par les maisons typiques aux façades rouges, ocres et jaunes: découvre ce qui fait de ce quartier un incontournable à visiter chez nos cousins français!

Voici ta carte:

Carte Vieux Nice

clique pour agrandir la carte!

1) La Place Masséna et la Fontaine du Soleil

Ta promenade débute à la Place Masséna, véritable centre névralgique de Nice. Ici coulait encore le Fleuve du Paillon, il y a à peine 150 ans, enjambé par le Pont Neuf. Il était parfois à sec et laid, d’autres fois il débordait sur la ville. Alors on en vint à l’enterrer. Pour des raisons de salubrité, dit-on, mais aussi pour permettre de concilier ses deux rives: la vieille ville à l’est, la nouvelle à l’ouest.

01 Place Massena (1)

La Place Masséna occupe aujourd’hui l’espace de l’ancien fleuve et celui des deux anciennes rives, permettant une transition agréable entre les grands magasins de l’Avenue Jean-Médecin d’un bord, et le dédale des ruelles étroites du Vieux Nice de l’autre. Avec ses récents aménagements, elle est assurément devenue une des plus belles places publiques contemporaines au Monde. Depuis 2007, son esplanade en damier hypnotise les passants.

01 Place Massena (7)

À l’ouest, on aperçoit l’Avenue Jean-Médecin, large et moderne, qui permet d’atteindre la gare de trains. De ce côté, la Place Masséna est carrée et bordée de véritables petits palais qui semblent mélanger les styles italiens et français, avec leurs portiques et leurs pilastres. Les façades rouges percées régulièrement de fenêtres carrées aux volets verts, et les arcades qui défilent, ajoutent à la symétrie de l’esplanade. Cette dernière est traversée par un tramway qui lui donne un aspect contemporain. Il faut d’ailleurs absolument y monter, pour entendre chacun des arrêts annoncé doucement au rythme d’un thème musical qui lui est propre! Ces annonces sont une création de Michel Redolfi intitulée « Sonals », et varient selon le jour, l’heure et la saison! De sorte qu’il en existe près de 400 différentes, alors qu’il n’y a que 22 stations…

Le tramway et l'Avenue Jean-Médecin

Le tramway et l’Avenue Jean-Médecin

Ceci dit, il n’y a pas que le tramway qui donne un air actuel à la Place: il y a aussi les sept sculptures de Jaume Plensa. Perchés à 10 mètres du sol, les personnages accroupis en résine blanche s’illuminent le soir de différentes couleurs qui changent graduellement!

01 Place Massena (6)

Du côté Est, la Place Masséna a plutôt une forme en demie-lune. Le tramway y décrit une courbe face à la fameuse Fontaine du Soleil.

01 Place Massena (8)

Cette dernière, inaugurée en 1956, avait été déplacée dans l’ouest de la ville dans les années 70 car sa nudité choquait. Mais depuis 2011, voilà qu’elle est de retour bien en vue des touristes. Au centre, un Apollon en marbre se dresse, haut de sept mètres.

01 Place Massena (3)

Autour de lui, cinq personnages émergent de l’eau, représentant les cinq divinités-planètes dominées par Apollon: la déesse Gaïa (la Terre) qui porte la chouette de la sagesse sur son épaule et un enfant dans ses mains, en plus d’être accompagnée d’un taureau; Mars et son cheval sauvage; Mercure sur son cheval ailé; Saturne et son taureau; sans oublier Vénus, fille de Gaïa, portée par un dauphin.

Mercure, Mars et Saturne

Mercure, Mars et Saturne

C’est dans l’autre axe – nord/sud – qu’ont eu lieu les derniers travaux de réaménagement du secteur. Lancés en 2011, ils ont duré deux ans et ont permis de concilier une fois pour toutes la vieille ville et la nouvelle. Tu en découvriras plus tard le magnifique résultat en revenant à la Place Masséna par le nord. Mais pour l’instant, je t’amène plutôt au sud, direction Promenade des Anglais!

Marche vers la mer en traversant le Jardin Albert 1er.

En chemin, après les centaines de nouveaux brumisateurs du Plateau des Brumes, tu croiseras « l’Arc Monumental 115,5° », une oeuvre réalisée en 1988 par Bernar Venet, qui a grandi à Nice. La courbure de l’arc fait référence à celle de la Baie des Anges, qui se trouve maintenant à quelques pas de toi…

01 Place Massena (2)

Poursuis ton chemin vers le sud jusqu’à la mer.

2) La Promenade des Anglais

Impossible de ne pas être impressionné en arrivant sur le bord de la mer. Les palmiers qui dansent au rythme du vent du large sont toujours agréables. Mais ici, c’est la Promenade des Anglais qui attire toute l’attention.

02 Promenade des Anglais (1)

Il y a presque 200 ans, les aristocrates anglais qui venaient passer leurs vacances d’hiver ici en financèrent la construction. Aujourd’hui élargi, le modeste sentier a fait place à une large promenade de sept kilomètres de long qui borde la Baie des Anges. D’un côté, la disposition surélevée de « La Prom » permet de jeter un oeil plongeant sur les plages de galets et leurs occupants qui se font bronzer. De l’autre côté, les palaces se suivent, comme le Palais de la Méditerranée et le Negresco, qui s’illuminent le soir.

Le Palais de la Méditerranée et le Negresco

Le Palais de la Méditerranée et le Negresco

À partir d’ici, un regard vers l’ouest te permet d’ailleurs de distinguer le Negresco au loin. Mais comme je ne te fais visiter que le secteur de la vieille ville aujourd’hui, c’est de l’autre côté que je te propose de marcher.

Vue sur le Negresco

Vue sur le Negresco

Tourne à gauche et marche vers l’est sur la Promenade.

Cette section de la Promenade des Anglais, appelée le Quai des États-Unis, te permet d’atteindre une autre sculpture monumentale de Bernar Venet: les Neuf Lignes Obliques, inaugurée en 2010 pour souligner le rattachement du comté de Nice à la France 150 ans plus tôt. Avec ses 30 mètres de haut et ses 40 tonnes, la plus haute et lourde oeuvre publique de France est facile à repérer d’un peu partout le long du littoral.

L'œuvre de Venet est visible de loin!

L’œuvre de Venet est visible de loin!

Face à elle et tout près de l’Opéra de Nice, l’Esplanade Georges Pompidou a récemment été aménagée.

L'Opéra de Nice

L’Opéra de Nice

En poursuivant ta marche, tu atteins un belvédère…

02 Promenade des Anglais (8)

…qui offre un point de vue dégagé sur la Promenade des Anglais.

02 Promenade des Anglais (2)

Et au-dessus des belles maisons niçoises, tu aperçois la Colline du Château où je t’amène maintenant!

02 Promenade des Anglais (4)

Reviens un peu sur tes pas vers la dernière rue que tu as croisée: la rue des Ponchettes. Sous l’escalier se trouve l’ascenseur du château, que tu peux emprunter gratuitement pour monter au sommet!

3) La Colline du Château

Sur cette colline de 93 mètres de haut était autrefois présent un château-forteresse. Construit au XI ième siècle, il fut détruit 700 ans plus tard sur ordre de Louis XIV. Et c’est seulement à partir du siècle suivant que le Jardin actuel fut aménagé.

Une fois sorti de l’ascenseur, emprunte l’escalier sur ta gauche pour atteindre un sentier qui t’amène rapidement au premier belvédère. La vue sur la vieille ville et ses toîts de tuiles oranges est époustouflante!

03 Colline du Chateau (2)

On voit comment elle est bordée par la Promenade des Anglais, qui décrit une courbe autour de la Baie des Anges.

03 Colline du Chateau (3)

Reviens sur tes pas par le même sentier pour partir cette fois vers l’est. Dépasse l’ascenseur et poursuis toujours ta route sur ce sentier qui fait le tour de la Colline.

En chemin, tu croiseras, comme un peu partout dans le parc, de jolies mosaïques…

03 Colline du Chateau (10)

Quelques points de vue sur la mer s’offrent à toi entre les cactus…

03 Colline du Chateau (11)

Des points de vue parfois plongeants où le bleu de la mer contraste avec la promenade côtière.

03 Colline du Chateau (9)

En poursuivant toujours vers l’est, tu atteindras un belvédère qui offre une vue dégagée absolument incroyable sur le port de Nice! L’autre versant de la ville s’ouvre alors à toi, à tes pieds…

03 Colline du Chateau (13)

En longeant toujours le bord de la Colline, tu obtiens cette fois une vue dégagée vers les collines du nord.

03 Colline du Chateau (4)

La petite église orangée au dôme vert détonne dans le cimetière israélite!

03 Colline du Chateau (7)

En poursuivant ta route, tu atteins les ruines de l’ancienne citadelle. Puis, une fois les fouilles archéologiques dépassées, le chemin se divise en deux: emprunte celui qui monte. En zigue-zaguant et en montant toujours, tu croiseras le stationnement qui sert d’arrivée au petit train touristique, puis tu atteindras un restaurant appelé La Fable des Anges. Là se trouve un autre belvédère.

Te voilà à nouveau du côté de la vieille ville. La cinquième plus grande ville de France s’étend à perte de vue sur les collines environnantes.

03 Colline du Chateau (1)

Certains détails attireront peut-être ton attention, comme la Tour de l’Horloge et la Sainte-Réparate que tu découvriras bientôt.

La Tour de l'Horloge et la Sainte-Réparate

La Tour de l’Horloge et la Sainte-Réparate

Mais le plus surprenant est sans doute cette eau qui coule à tes pieds, avec fracas…

03 Colline du Chateau (12)

Il s’agit d’une cascade, que je t’invite à aller voir de plus près!

La cascade et le belvédère où tu te trouves présentement!

La cascade et le belvédère où tu te trouves présentement!

Sur ta droite, en revenant sur tes pas, emprunte le sentier, puis l’escalier, qui te font descendre au même niveau que les chutes. Ces dernières se trouvent alors sur ta gauche.

Le débit des cascades varie d’une période à l’autre de l’année. Mais lorsqu’il est fort, l’eau qui déferle resplendit sous le soleil éclatant!

03 Colline du Chateau (5)

Reviens sur tes pas et emprunte le premier escalier que tu trouves sur ta gauche. Descends plus bas pour atteindre l’Allée du Professeur Benoît. Tourne à droite (direction nord) sur cette Allée. Elle change de nom en chemin pour devenir l’Allée François d’Aragon lorsqu’elle borde le cimetière Israélite que tu as aperçu plus tôt. Sur ta gauche, tu apercevras ensuite la Montée du Château, qui te fera définitivement descendre vers la vieille ville. Emprunte-la!

4) L’église Saint-Jacques Le Majeur et le Cours Saleya

Te voilà en train de descendre vers la vieille ville, le coeur même de ta visite d’aujourd’hui! Les façades rouges, ocres et jaunes typiques apparaissent de plus en plus proches, avec leurs volets verts et leurs cordes à linge suspendues aux fenêtres… Tu remarqueras peut-être que les volets possèdent dans leur partie basse des clapets qui, entrebaillés vers la ruelle, servent à capter l’air frais pour le faire pénétrer dans les maisons.

04 Vieux Nice (1)

Immédiatement en bas de l’escalier, un deuxième escalier se présente à toi: la Montée Kerl. Emprunte-le!

04 Vieux Nice (16)

Après un coin de rue, l’escalier devient la rue du Château. Au coin de rue suivant, tourne à droite sur la rue… Droite!

L’église St-Jacques Le Majeur apparaît très vite, face à la Place du Jésus. Des statues nichent de chaque côté de la baie centrale de sa façade, entre les colonnes corinthiennes. L’ensemble de la façade est dominé par un fronton triangulaire.

04 Vieux Nice (7)

Construite au XVII ième siècle, son intérieur est tout aussi baroque que sa façade, rempli de dorures et de sculptures. Trois petites chapelles se trouvent de chaque côté de la nef, dont la voûte est ornée de médaillons.

04 Vieux Nice (6)

Emprunte la rue du Jésus qui fait face à l’église et tourne à gauche (direction sud) au coin de la rue Benoît Bunico. Après deux coins, la rue décale légèrement sur ta droite pour devenir la rue de la Poissonnerie. Continue à marcher sur cette dernière.

Au coin de la rue Barillerie, apparaît une institution de Nice: le fameux Glacier Fenocchio. Il s’agit en fait de la deuxième succursale ouverte dans le Vieux-Nice: la première, qui a pignon sur la Place Rossetti, a ouvert en 1966. Il y en a aussi une autre sur le boulevard Jean-Jaurès, où passe le tramway. Les trois appartiennent à la famille Fenocchio depuis le début. Et c’est ici que l’auteur de ce blogue a découvert ses premières glaces artisanales à vie!

Comment ne pas tomber en amour avec le Fenocchio? On y propose en effet pas moins de 94 parfums de glaces et sorbets parmi les plus originaux qui existent: de la rhubarbe au cactus, en passant par la tomate-basilic, la lavande, l’olive, et le thym!

04 Vieux Nice (13)

À chacune de mes visites à Nice, je me fais un devoir d’aller y découvrir de nouvelles glaces… J’en ai essayées plus d’une trentaine depuis ma première visite en 2003! Un incontournable de la Côte d’Azur… Alors si l’envie de te rafraîchir à cette étape-ci de ta visite te prend, tu es au bon endroit! Et qui plus est: c’est probablement le seul glacier au monde où tu pourras déguster un cornet… à 14 boules! oui, oui: 14!

04 Vieux Nice (3)

prix des cornets, en 2005!

Marche un coin de rue supplémentaire vers le sud et tourne à droite (vers l’ouest) sur le Cours Saleya.

C’est ici qu’est né le premier marché aux fleurs, fruits et légumes de Nice, en 1861. Il a toujours lieu tous les jours, sauf le lundi. Des marchands d’objets artisanaux ou usagers sont également présents sous les auvents colorés et rayés.

04 Vieux Nice (5)

Les terrasses des petits resto-bars se succèdent le long du Cours, comme ici à la Place Pierre-Gautier, qui jouxte l’église de la Miséricorde.

04 Vieux Nice (15)

Au fond de la Place, l’ancien Palais des Ducs de Savoie, aujourd’hui Palais de la Préfecture des Alpes-Maritimes, étale avec élégance ses nombreuses colonnes.

04 Vieux Nice (4)

Marche jusqu’au bout du Cours Saleya et tourne à droite (direction nord) sur la rue Louis Gassin.

5) La Place de Palais de Justice, la Place Rossetti et la Basilique-Cathédrale Sainte-Réparate

Au coin de rue suivant s’ouvre devant toi la Place du Palais de Justice. S’y promener au milieu des peintres par un bel après-midi d’été est fort agréable. Au bout de la Place, on trouve une fontaine ainsi que la Tour de l’Horloge toute rose, que tu as aperçue du haut de la Colline du Château.

04 Vieux Nice (14)

Tourne à droite (direction est) sur la rue de la Préfecture et marche quatre coins jusqu’à la rue Sainte-Réparate. Tourne ensuite à gauche (nord) pour atteindre la Place Rossetti.

La charmante Place Rossetti, qui a des airs de place italienne, est remplie de terrasses et entourée de restos et commerces, dont le premier Fenocchio dont je te parlais tantôt.

04 Vieux Nice (11)

Les jolies façades ensoleillées des maisons niçoises égaient la vue.

04 Vieux Nice (10)

On y trouve aussi la Basilique-Cathédrale Sainte-Marie Sainte-Réparate avec son campanile du XVIII ième siècle, ses quatre évêques fondateurs sculptés qui nichent dans la façade, et son magnifique dôme aux tuiles vertes et jaunes.

04 Vieux Nice (8)

À l’intérieur, la dizaine de chapelles latérales récemment restaurées valent la visite.

04 Vieux Nice (9)

La rue Sainte-Réparate se divise, au nord de la Place Rossetti, en deux rues au centre desquelles se dresse une maison étroite souvent photographiée par les touristes.

04 Vieux Nice (2)

Emprunte la rue du Pont-Vieux, qui contourne la maison par la gauche… Puis, rendu au bout et juste avant les escaliers qui remontent vers le tramway, tourne à droite sur la rue du Collet pour rester dans la Vieille Ville.

Cette excursion dans les ruelles étroites du Vieux-Nice te permet de découvrir les petites terrasses, les restos, les bars et les commerces à l’ambiance toute méditerranéenne. Le soir, ces ruelles pourtant déjà animées deviennent encore plus festives. En levant les yeux vers le ciel, tu peux constater combien les hautes façades sont rapprochées!

04 Vieux Nice (12)

Ne lâche jamais la rue du Collet, même si elle change de nom pour devenir la rue Saint-François puis la rue Pairolière. Rendu au bout, coin Jean-Jaurès, tourne à droite et fais quelques pas pour atteindre la Place Garibaldi.

6) La Place Garibaldi

Ce qui frappe en arrivant sur la plus ancienne grande Place de Nice, c’est l’uniformité des édifices qui l’entourent. Jaunes et munis d’arcades et de portiques, comme sur la Place Masséna, leurs multiples fenêtres à volets verts sont mises en évidence par des colonnes et des balcons en trompe l’oeil! Si tu regardes bien, tu verras que même les frontons sont peints… Des fresquistes ont dû travailler pendant deux ans, de 2010 à 2012, pour parvenir à ce résultat: ils ont redonné à la Place son aspect original en se servant de photographies datant du XIX ième siècle!

05 Place Garibaldi (1)

Cette restauration est venue compléter le réaménagement de la Place Garibaldi effectué en 2008. Partiellement piétonnisée, on y marche aujourd’hui au milieu d’un mobilier uniformisé. Les albizias en fleurs donnent une touche de rose qui ajoute à l’aspect coloré et ensoleillé des lieux. Le monument dédié à Garibaldi prend place dans un bassin carré d’où émergent les jets d’eau. Derrière lui, la façade néo-classique de la chapelle du Saint-Sépulcre est plus flamboyante que jamais, avec ses colonnes corinthiennes et son fronton orangé bien réels (et non en trompe l’oeil, cette fois!) 😉 Quatre pots en feu, avec des flammes qui en sorte, la couronnent, lui ajoutant une touche baroque… Il est fascinant de constater comment la Chapelle s’intègre bien aux façades qui la bordent, ses trois piliers prolongeant harmonieusement l’enfilade d’arcades…

05 Place Garibaldi (2)

Enfin, le changement le plus remarquable dans ce réaménagement hautement réussi, est sans doute l’implantation de la ligne de tramway! Ce dernier est beau à voir lorsqu’il traverse la Place Garibaldi… D’autant plus qu’il le fait sans avoir à se raccorder à une ligne de contact aérienne! L’as-tu remarqué? Le système a été pensé pour qu’aucun fil suspendu ne vienne gâcher la beauté de la Place Garibaldi. Ni celle de la Place Masséna, d’ailleurs. Rendu à la dernière station avant de traverser les places publiques de Nice, le tramway abaisse son pantographe, se « décroche » des fils aériens, et fonctionne de façon autonome grâce aux batteries qu’il porte sur son toît! Ingénieux, non? 😉

05 Place Garibaldi (4)

Traverse la Place Garibaldi en direction de l’Avenue de la République en suivant la ligne de tramway.

Si tu te retournes en marchant sur l’Avenue de la République, tu constateras qu’elle est parfaitement alignée avec la statue de Garibaldi et la façade de la chapelle!

05 Place Garibaldi (3)

Au coin de la rue Barla, tourne à gauche et marche un coin de rue. Traverse le boulevard Risso.

7) L’Esplanade Francis Giordan et le Musée d’Art Moderne et Contemporain

Sur ta droite, tu peux jeter un oeil sur l’Esplanade Francis Giordan, aménagée en même temps que la construction de l’Acropolis (le Palais des Congrès) en 1984. Dernière chance pour toi de voir les jets d’eau, car le bassin et ses cinq fontaines seront bientôt retirés. Ils seront remplacés par des espaces végétaux et floraux comme on en trouve présentement tout autour. Un effort de réaménagement qui s’inscrira dans le prolongement de la Promenade du Paillon.

06 MAMAC (1)

De l’autre côté de la rue, impossible de manquer la fameuse Tête Carrée: la plus grande sculpture habitable au monde. Haute de 30 mètres, sa partie cubique comporte sept étages où logent les bureaux administratifs de la bibliothèque municipale!

06 MAMAC (2)

Autour d’elle s’étalent les jardins de la Promenade des Arts, d’où émerge la silhouette de marbre du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain.

06 MAMAC (11)

Des sentiers parcourent les jardins parsemés de sculptures…

06 MAMAC (3)

De là, l’immense Tête Carrée impressionne!

06 MAMAC (4)

Tourne à gauche sur l’Avenue Saint-Jean-Baptiste, et marche vers le sud. Tourne de nouveau à gauche au coin suivant, pour suivre la rue qui passe au centre et sous le Musée, afin d’y entrer.

Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (MAMAC) est fascinant! Ceux qui aiment les oeuvres contemporaines seront bien sûr choyés. Une place importante est accordée aux artistes niçois, notamment BEN, dont tu as peut-être remarqué les oeuvres le long du parcours du tramway:

06 MAMAC (6)

Et une salle est consacrée au Nouveau Réalisme et au Pop Art américain:

06 MAMAC (5)

Mais les visiteurs qui n’ont pas d’attirance particulière pour l’art des dernières décennies y trouveront aussi leur compte. Car les terrasses du toît sont accessibles et offrent des points de vue remarquables sur la ville!Le Musée est en effet composé de quatre édifices carrés reliés entre eux par des passerelles vitrées. Au niveau du toît, ces passerelles en forme d’arc permettent de passer d’un édifice à l’autre et de jouir de vues sur les quatre côtés.

06 MAMAC (7)

À titre d’exemple, au nord, les jardins de la Promenade des Arts, la Tête Carrée et l’Acropolis se présentent avec pour toile de fond les collines niçoises.

06 MAMAC (8)

À l’est, la Place Garibaldi peut être appréciée dans toute sa splendeur!

06 MAMAC (9)

Et au sud-est, on voit circuler le tramway au pied de la vieille ville et de la Colline du Château…

06 MAMAC (10)

Une visite absolument incontournable, pour saisir la beauté de la ville!

Redescends en bas, et retrouve l’avenue Saint-Jean-Baptiste. Marche vers le sud jusqu’à ce que tu dépasses le Théâtre de Nice et atteigne le début de la Promenade du Paillon.

8) La Promenade du Paillon

L’Esplanade de la Bourgada a été la première à être complétée dans le cadre de l’aménagement de la Promenade du Paillon. Les dalles de calcaire et de basalte, les luminaires contemporains, les palmiers et les bigaradiers remplacent maintenant l’espace occupé autrefois par la gare routière.

07 Promenade du Paillon (1)

Lors de mon passage en 2012, on s’affairait d’ailleurs à terminer la démolition de la gare…

07 Promenade du Paillon (2)

Côté ouest, on peut apercevoir la façade néoclassique de l’église Saint-Jean-Baptiste – Le Voeu (aussi appelée Notre-Dame-des-Grâces).

07 Promenade du Paillon (4)

Descends vers le sud en suivant la Promenade du Paillon.

Deux années de travaux ont été nécessaires avant de pouvoir inaugurer la Promenade en 2013. Longue de 1,2 km et plantée d’un millier d’arbres et de plus 100 000 arbustes et plantes vivaces, elle enjambe plusieurs traverses avant de rejoindre la Place Masséna. Dans ses premières sections, des structures géantes en bois représentant des animaux marins servent de terrains de jeux pour les enfants. Puis, après les deux traverses accessibles au trafic automobile, s’étend devant toi un miroir d’eau inspiré de celui de Bordeaux: 128 jets d’eau arrosent les jeunes et les moins jeunes, pour leur plus grand plaisir!

Photo de SarahVstk (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Photo de SarahVstk (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)%5D, via Wikimedia Commons

Il existait bien autrefois des jardins et des fontaines en ces lieux: on les trouvait sur le toît de la gare routière et du stationnement étagé (ou « parking », comme disent nos cousins français) 😉 Mais rien de comparable à la véritable coulée verte que l’on trouve aujourd’hui! Un réaménagement urbain qui fait que désormais, la vieille ville n’est plus coupée du reste de Nice par une barrière d’affreuses constructions…

**********

Voilà! C’est ainsi que se termine ton excursion! Juste au sud du miroir d’eau, tu retrouves en effet la Place Masséna d’où tu es parti plus tôt…

Comme tu as pu le voir, le Vieux-Nice et les attractions qui le bordent sont exceptionnels. Aux plages ensoleillées, à la Colline du Château et aux maisons colorées, se sont ajoutés des sculptures, des fontaines et autres aménagements contemporains majeurs ces dernières années. Une transformation dont Montréal pourrait très bien s’inspirer. Car ici aussi, la vieille ville a longtemps été séparée du centre-ville. Nos politiciens essaient depuis quelques années de colmater la cicatrice urbaine qu’est l’autoroute Ville-Marie, qui sépare le Vieux-Montréal des autres quartiers, mais le travail n’est pas terminé. Le Palais des Congrès a été étendu au-dessus de l’autoroute, puis le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal a été construit. Bientôt, des pelouses viendront combler l’espace face à l’Hôtel de Ville et la vue se dégagera devant la gare Viger. Le projet de tramway a cependant été abandonné, alors que l’on voit pourtant très bien à Nice combien il a transformé positivement la trame urbaine et aidé à requalifier toutes les places publiques qui se trouvaient sur son chemin! Montréal, dont les nouveaux wagons de métro -Azur- font justement penser à Nice, pourrait sans doute s’inspirer encore davantage de la capitale de la Côte d’Azur pour mettre en valeur sa vieille ville…

**********

Tu as aimé ta visite du Vieux-Nice? Découvre d’autres quartiers du Monde, ici:

Ou encore, les différents quartiers de Montréal, ICI.

Et n’oublie pas: Mes Quartiers est maintenant sur facebook! :o)

page facebook Mes Quartiers

Advertisements

2 avis sur « Vieux-Nice (Nice, France) »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s