La Petite-Bourgogne

(mise à jour majeure: novembre 2020)

Autrefois secteur industriel prospère, lieu d’habitation des ouvriers noirs anglophones de la ville, et foyer du jazz montréalais, la Petite-Bourgogne a subi un dur coup avec la fermeture du canal de Lachine en 1970. 20 000 emplois furent perdus, et les années qui suivirent forgèrent dans l’esprit des Montréalais l’impression que ce quartier était en quelque sorte devenu notre Bronx à nous. Beaucoup de maisons étaient placardées, des délinquants rodaient dans les usines abandonnées, des gangs de rue menaient leurs activités illicites… Quand j’étais jeune, je lisais dans les journaux que les livreurs de pizza et les chauffeurs de taxi évitaient de s’y aventurer à la tombée de la nuit. Même les policiers refusaient d’y patrouiller seuls…

Mais dans les années 80, les projets de développement immobilier commencèrent à se multiplier, débordant dans Saint-Henri à l’ouest, puis récemment dans Griffintown à l’est. Ces trois quartiers, qui forment ce que leurs commerçants appellent les Quartiers du Canal, sont aujourd’hui en pleine effervescence! Les petits cafés, restos et bars sympathiques se multiplient sur la rue Notre-Dame… Le marché Atwater, restauré, est maintenant aussi animé que son grand frère, le marché Jean-Talon. Le canal de Lachine, ré-ouvert à la navigation de plaisance en 2002, attire maintenant une foule de promeneurs qui y déambulent, appareil photo à la main, émerveillés par les ponts qui se succèdent… Et vers l’intérieur des terres, de magnifiques parcs et certaines rues de jolies maisons colorées n’ont rien à envier au Plateau Mont-Royal!

Dans le fond, il s’est passé à Montréal la même chose que dans plein d’autres grandes villes du monde: les anciens quartiers industriels et portuaires désaffectés se sont transformés en quartiers d’habitations modernes et vivants. Alors si tu ne connais pas encore ce coin de Montréal, tu seras surpris de constater combien la vie y grouille! Une vie dont tu ne soupçonnais même pas l’existence…

C’est ce que je t’invite à découvrir aujourd’hui! Bienvenue dans la Petite-Bourgogne, bienvenue dans… Mes Quartiers!

Voici ta carte:

1) La station Lionel-Groulx

Ton aventure débute au métro Lionel-Groulx, accessible autant par la ligne verte que la ligne orange. J’adore cette station, qui permet de transférer si facilement d’une ligne de métro à l’autre! Le quai est en plein centre, et il suffit simplement de le traverser pour changer de ligne…

En sortant de la station, tourne à droite (sud) pour commencer ta promenade…

2) Deux églises singulières

En marchant sur l’avenue Atwater, tu passes devant une toute nouvelle murale rendant un vibrant hommage à Nelson Mandela: une oeuvre de Franco Olivier Égalité Belleus (2020). On peut y lire un mot du célèbre militant et homme d’État sud-africain: « Quand les gens sont déterminés, on peut tout surmonter. » Une référence à la lutte contre l’apartheid qui prend un sens bien particulier lorsqu’on réalise qu’elle est peinte, ici, sur le mur de l’église Union United Church, la première église noire à Montréal… Celle-ci a d’ailleurs toujours soutenu Mandela, au point où ce dernier vint la visiter en 1990 pour remercier les fidèles!

Poursuis ta marche vers le sud.

Une fois la rue Delisle franchie, tu croises une autre église: Saint-Irénée. Son décor de style Belle Époque et les magnifiques peintures qui ornent ses murs autour de l’autel lui ont valu une place dans mon TOP 20 des plus beaux intérieurs d’église à Montréal: alors n’hésite pas à y entrer si tu en as la chance!

Mais si les portes sont closes, ne t’en fais pas: l’extérieur est tout aussi intéressant! En effet, c’est la seule église que je connaisse à Montréal, qui présente une façade en trois sections: le clocher principal, octogonal, est à l’avant-scène; la façade de l’entrée est en retrait; et enfin, un autre clocher, plus petit et carré, prend place derrière ! Une petite bizarrerie qui m’étonne chaque fois que je passe ici, et qui assure aussi à cette église une place dans mon TOP 20 des plus beaux clochers d’église à Montréal 🙂

Traverse la rue Notre-Dame, puis tourne à droite (ouest) sur celle-ci.

3) La rue Notre-Dame

La plupart des quartiers de Montréal ont une rue principale où les habitants aiment magasiner et sortir. Ici, c’est Notre-Dame qui est la référence! Si tu pensais te retrouver dans un coin désert de la ville en descendant au métro Lionel-Groulx tantôt, tu seras surpris de voir autant de gens grouiller!

En marchant vers l’ouest, je triche en te faisant pénétrer brièvement dans le quartier voisin –Saint-Henri– mais ce n’est que pour quelques pas… Cette section de la rue Notre-Dame a été entièrement réaménagée ces dernières années.

Après avoir dépassé la rue Rose-de-Lima, tu passes devant le Sumac, probablement le meilleur resto libanais abordable en ville! À peine plus cher que le Amir, mais combien plus chic et délicieux… Tu peux y manger un shawarma au poulet ou un kefta de boeuf, accompagné d’amba: des mangues fermentées avec graines de moutarde. N’oublie pas d’essayer le jus d’agrumes et surtout leurs frites sumac épicées: une vraie drogue! 😉

Sumac

Le Sumac

S’il est trop tôt pour diner, tu préfèreras peut-être aller au Café Saint-Henri, juste à côté. L’établissement aligne les bancs d’église pleine longueur pour permettre aux clients dont le café est une vraie religion de déguster leur petit bonheur… 🙂

Ce faisant, mine de rien, te voilà rendu à la rue Bourget. Du côté nord, une énorme murale s’étire sur l’édifice qui ferme le coin. Un homme vêtu d’une chemise à carreaux tend la main: une oeuvre de Case, intitulée Coexistence (2018).

Au coin suivant, tourne à gauche (sud) sur la rue Turgeon.

4) La rue Turgeon et le parc des Corroyeurs

Tu longes maintenant une rue résidentielle typique du quartier. D’un point de vue architectural, le cadre bâti est hétéroclite. Les duplex en briques et les blocs à appartements ont cependant souvent en commun la présence d’une porte cochère qui permet l’accès à la cour arrière, puisqu’il n’y a pas de ruelle ici. Quelques habitations attirent particulièrement l’oeil, comme celle-ci, avec sa belle corniche et ses couleurs joyeuses:

Ou encore du côté est, après avoir dépassé le jardin communautaire…

…cette petite maison villageoise en retrait, parée de bois, si mignonne avec ses lucarnes et sa toitures à deux versants. Il en reste quelques-unes du genre dans le secteur, construites avant 1875!

Traverse la rue Saint-Ambroise et engage-toi dans le sentier en diagonale qui traverse le parc des Corroyeurs.

À partir d’ici, tu commences à découvrir le visage moderne du quartier, avec ses usines et manufactures transformées en condos. Ces dernières étaient souvent stratégiquement placées le long du canal, alors c’est normal que tu en croises davantage au sud de la rue Notre-Dame qu’au nord…

Du côté ouest du parc des Corroyeurs se trouve d’ailleurs la première manufacture de Saint-Henri: l’ancienne tannerie Moseley (1849). Si tu regardes bien, tu trouveras même au sol des inscriptions qui rappellent cette époque:

Pendant la Première Guerre mondiale, après avoir servi à l’exploitation du cuir, l’installation devint une fabrique de munitions… En 2004, le bâtiment fut, comme plusieurs autres qui bordent le canal, converti en ensemble résidentiel. D’ailleurs, parlant du canal, c’est justement lui que je t’amène maintenant découvrir! 🙂

Traverse le parc pour atteindre le canal de Lachine…

5) Le canal de Lachine et son lounge flottant

Bienvenue au parc du canal de Lachine: le Parc Canada le plus fréquenté au pays! Avec plus d’un million de visiteurs par an, on peut dire sans se tromper que c’est une attraction majeure à Montréal! Et pourtant, beaucoup de Montréalais n’y ont jamais mis les pieds. J’en rencontre régulièrement qui ne savent même pas où il se trouve ou comment s’y rendre… Un fait qui m’a beaucoup motivé à commencer ce blogue!

Si c’est ta première visite, tu seras surpris! Le canal s’étire sur 14,5 km, du Vieux Port de Montréal (à l’est) jusqu’au magnifique parc René Lévesque (à l’ouest). Tu peux déjà apercevoir au loin un premier pont qui l’enjambe, et vers lequel je t’invite à marcher. Le canal en compte une vingtaine!

Tout le long du canal, on peut pédaler sur ce que le Time Magazine considère être la troisième plus belle piste cyclable urbaine au Monde! Rien de moins… D’autres préfèrent explorer les lieux directement sur l’eau, en faisant du pédalo ou du kayak.

Comme je te le disais en introduction, le canal, ouvert en 1825 pour permettre aux bateaux de contourner les Rapides de Lachine, a été fermé en 1970, se faisant voler la vedette par la Voie Maritime du St-Laurent. Mais depuis qu’il a été ré-ouvert à la navigation de plaisance, l’ambiance a complètement changé! C’est maintenant rendu un endroit où on aime se retrouver entre amis, se détendre, pique-niquer, faire du sport ou de la photo…

Le site autrefois industriel est maintenant devenu récréo-touristique. Lors des belles journées ensoleillées, on croirait presque retrouver l’effervescence des bords de la Seine, à Paris, avec tous ces jeunes qui s’assoient sur les rives…

L’été, au pied du pont piéton, se trouve le quai du Canal Lounge: un bar flottant logé dans un joli bateau-mouche. Ses deux propriétaires, qui l’ont acheté sur kijiji, ont mis un an pour le retaper avant de le mettre à l’eau dans le canal de Lachine.

On peut y prendre un verre à prix très abordable, au son d’une musique lounge, en regardant les canots passer…

Monte sur le pont piéton pour faire quelques pas.

Au milieu du pont, tu auras une vue à 360 degrés sur les environs: le canal, les nouveaux condos, le pont Charlevoix, le Canal Lounge…

…et surtout le marché Atwater qui se dégage dans toute sa splendeur!

Retourne sur la terre ferme pour rejoindre la terrasse en bois de cèdre…

La place publique du marché Atwater est très animée: c’est l’endroit idéal pour s’asseoir et observer la faune urbaine.

Dans les airs sont suspendues les fameuses lampes jaunes, emblème des lieux…

…alors qu’au sol de longues bandes en acier inoxydable relient huit objets disposés ici et là sur la terrasse. Ces derniers rappellent différentes activités que l’on a retrouvé historiquement dans le quartier, comme les pianos qui font référence au jazz montréalais qui a pris naissance dans la Petite-Bourgogne au début au XXième siècle. Une installation artistique du sculpteur polonais Jacek Jarnuszkiewicz, intitulée Les Allusifs (2002).

Derrière le kiosque d’information touristique, tu ne dois pas manquer non plus le Havre aux Glaces, qui te propose des crèmes glacées et des sorbets artisanaux, comme une crème glacée caramel brûlé à l’érable ou un sorbet Poire et Sortilège. Des produits originaux et d’une grande finesse qui se sont mérités une place dans mon Top 10 des meilleurs glaces artisanales à Montréal

Poursuis ta route vers le nord.

6) Le marché Atwater

Te voici rendu au fameux marché Atwater ! Ouvert en 1933, puis victime d’un incendie en 2002, il a été restauré et est maintenant plus animé que jamais.

En marchant à l’intérieur, tu découvriras des étals de fruits, légumes et fleurs, plus colorés les uns que les autres. Difficile de ne rien acheter ! Mais il ne faut pas trop t’encombrer de sacs, car ta visite ne fait que commencer… 😉

Si tu commences à avoir faim, je te recommande cependant de faire un arrêt au Pizza Mia. Ils offrent une grande variété de pizzas fraîches, parmi les meilleures en ville, que tu peux manger au comptoir ou sur une table en regardant les gens faire leur marché. Un incontournable, selon moi! 🙂

Sors du marché et marche vers l’est sur la rue Rufus Rockhead juste en face…

7) Le parc des Marchands-de-Bois et le pont Charlevoix

Au bout de la rue, tu arrives au parc des Marchands-de-Bois, où une diagonale te permet de marcher en direction du canal. La perspective sur le pont Charlevoix est magnifique! Il s’agit en fait d’un ancien pont rotatif, sous lequel passe la ligne verte du métro…

pont Charlevoix

Si tu jettes un regard vers l’est, tu apercevras au loin le pont de la rue des Seigneurs, qui enjambe les écluses Saint-Gabriel, et plein de gratte-ciels en construction. Tout un secteur que tu pourras découvrir si tu lis mon article consacré à Griffintown! 😉

Reviens à la rue Rufus Rockhead et traverse la rue Charlevoix. Tourne à gauche (nord) sur cette dernière, puis à droite (est) sur Sainte-Cunégonde.

8) Le parc de la Stelco

Tu marches maintenant sur la rue Sainte-Cunégonde, qui porte le nom de l’ancienne ville qui a été intégrée à Montréal il y a plus d’un siècle pour ensuite devenir le quartier Petite-Bourgogne. L’ancienne usine sur ta droite, l’imposant édifice Stearns (1873), est aujourd’hui occupé par l’ensemble résidentiel Les Éclusiers.

Au coin de la rue Vinet s’ouvre devant toi le petit parc de la Stelco. Il témoigne de la présence d’une des plus importantes compagnies d’acier d’Amérique, qui occupait autrefois tout le quadrilatère.

Différentes sculptures formées d’artéfacts en acier rappelle l’ancienne aciérie de la Steel Company of Canada. Tu reconnaîtras sans doute les fameuses grilles entourant encore les arbres sur plusieurs grandes avenues montréalaises!

Marche jusqu’à la rue Dominion. Un parc se présente sur ta droite: je t’invite à traverser la rue pour y pénétrer.

9) Le parc des Éclusiers

De la place centrale du parc des Éclusiers, tu aperçois derrière toi l’ancienne tour à balles de la Stelco, haute de 30 mètres. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, on y fondait des munitions. Le plomb, fondu au sommet, passait à travers une grille, se durcissait lors de sa chute et tombait dans un réservoir d’eau où il formait de petites billes.

À sa limite sud, le petit parc, délimité par un chemin de fer, offre une vue sur le Myst, un ensemble résidentiel construit l’autre bord du canal, dans Pointe-Saint-Charles.

Un agréable sentier en diagonale suit le chemin de fer. Il te ramène à la rue Sainte-Cunégonde…

Une fois de retour sur la rue Sainte-Cunégonde, tourne à gauche (ouest) pour revenir sur tes pas jusqu’à la rue Dominion. Tourne ensuite à droite (nord) sur cette dernière pour passer devant la tour à balles. Puis tourne à gauche (ouest) sur la rue Duvernay.

En chemin, tu contournes un ensemble résidentiel appelé les Cours Dominion. Il provient de la conversion d’une partie des bâtiments de la Stelco, à la fin des années 80.

Tourne à droite (nord) sur la rue Vinet. Traverse ensuite la rue Notre-Dame et tourne à gauche (ouest) sur cette dernière.

10) Retour sur la rue Notre-Dame

Te voici de retour sur la fameuse rue Notre-Dame, l’épicentre du quartier! Après cette incursion dans l’ancien secteur industriel collé au canal de Lachine, te voilà maintenant sur la grande rue commerciale! Entre deux antiquaires, les petits cafés mignons et autres restos-bars se succèdent… Alors il faut être attentif, et ne pas hésiter à pousser des portes pour découvrir ce qui se cache à l’intérieur!

Tu passes tout d’abord devant le Joe Beef, considéré comme un des meilleurs restos au Canada. Puis, impossible de manquer le Théâtre Corona: vieux de plus de 100 ans, il a été rénové à la fin des années 90, et sert maintenant de salle de spectacle. Son plafond est magnifique, et sa façade extérieure est imposante. Juste à côté se trouve le Burgundy Lion, un grand pub de style anglais. Deux étages de plaisir, une belle déco, des comptoirs en bois massif vernis, de bons cocktails, et surtout un déjeuner à l’anglaise à ne pas manquer! Le tout agrémenté d’une terrasse à l’avant… Qu’est-ce que tu veux de plus? 😉

Notre-Dame

Le Théâtre Corona et la terrasse du Burgundy Lion

Du côté nord de la rue, on trouve au petit parc Sainte-Cunégonde de grandes chaises colorées où les passants aiment s’asseoir et flâner…

Juste à côté, tu peux aller prendre un verre sur la terrasse de la Drinkerie Ste-Cunégonde. Les beaux soirs d’été, cette dernière et le Burgundy Lion contribuent particulièrement à l’animation de la rue Notre-Dame et à l’ambiance festive du quartier!

Après le Resto Café Quoi de N’Oeuf, où tu peux bruncher, tu retrouves l’avenue Atwater que tu connais déjà, puisque tu y es passé dans l’autre sens au début de ton circuit tantôt. Tu vois: tu es déjà familier avec le quartier! 😉

Tourne à droite (nord) sur l’avenue Atwater, puis encore à droite (est) sur la rue Delisle.

11) Le Centre Culturel Georges-Vanier

À partir d’ici, tu quittes définitivement les anciennes usines transformées pour découvrir un secteur plus traditionnel. Du côté nord de la petite rue Delisle, une série de plex aux briques rouges se succèdent, avec leurs portes cochères. Au bout, côté sud, une murale du collectif Art du commun (2016) vient souligner la diversité culturelle du quartier et promouvoir l’inclusion.

En face de toi s’ouvre le parc Vinet, qui a été réaménagé ces dernières années. Un sentier décrit une courbe qui t’amène progressivement vers les nouveaux jets d’eau et le Centre culturel Georges-Vanier, qui ne manque pas de panache. Construit en 1904, il abritait à l’époque l’hôtel de ville de Sainte-Cunégonde, mais aussi la première bibliothèque publique francophone au pays, ainsi qu’un poste de police où Louis Cyr travailla.

Au pied de l’édifice, rue Vinet, tu découvres une oeuvre de Lucie Duval intitulée À la croisée des mots (2004). Elle est formée de deux spirales portant des mots que l’on peut lire autant en français qu’en anglais, pour souligner la présence des deux langues dans le quartier. Mais le plus intéressant est de lire de bas en haut les mots en beige portés par la première spirale, puis les mots en rouge portés par la seconde. Tu ne remarques pas quelque chose? Je te donne un indice: retiens la première lettre de chaque mot et tu comprendras que ces derniers n’ont pas été choisis et disposés ainsi par hasard… Je ne t’en dis pas plus! 😉

Traverse la rue Vinet et tourne à gauche (nord) sur celle-ci.

12) L’église des Saints-Martyrs-Coréens

Au fur et à mesure que tu avances, la façade de l’église des Saints-Martyrs-Coréens se dégage devant toi.

Mais si sa façade s’impose à la vue, c’est le derrière de l’église qui surprend le plus… En poursuivant ta route sur Vinet jusqu’au petit parc au coin de la rue Quesnel, tu dois en effet absolument te retourner! La vue sur l’arrière arrondi de l’église est surprenante, avec ses immenses vitraux pleine hauteur ! Ces formes rondes et imposantes sont assez uniques… Je ne me souviens pas avoir vu quelque chose de semblable ailleurs à Montréal !

Continue vers le nord, et tourne à droite (est) sur la rue Coursol

13) Les maisons colorées de la rue Coursol

Coursol 02

Je t’ai gardé le meilleur pour la fin… Voici ce que je considère être la plus belle rue de la Petite-Bourgogne! Il faut prendre le temps de marcher doucement pour observer les façades des maisons des deux côtés de la rue… Les petites maisons colorées se succèdent, avec leurs escaliers, leurs colonnes et leurs jolies petites fenêtres… Même l’hiver, les façades colorées détonnent dans la neige blanche ! Une rue qui n’a définitivement rien à envier aux plus belles rues du Plateau Mont-Royal… Et en plein été, les enfants l’animent. Ce qui te permettra de constater le mélange tout naturel des anglophones et des francophones, caractéristique de la Petite-Bourgogne…

Coursol 01

Tourne à gauche (nord) sur le boulevard Georges-Vanier, pour rejoindre la station de métro du même nom.

**********

C’est ainsi que se termine ton excursion dans la Petite-Bourgogne! Si tu désires découvrir le quartier Griffintown, dont tu as entrevu les gratte-ciels et les écluses Saint-Gabriel tantôt, je te propose justement un circuit qui commence ici, à la station de métro Georges-Vanier! Si tu préfères explorer le quartier immédiatement à l’ouest, dans lequel tu as fait quelques pas au début de ta journée, je te propose un circuit dans Saint-Henri. Enfin, si tu es curieux de savoir ce qui se cache sur l’autre rive du canal de Lachine, de l’autre côté de tous ces ponts que tu as vus aujourd’hui, voici une excursion à faire dans Pointe-Saint-Charles.

En fait, c’est plus de 20 quartiers que je te propose de découvrir grâce au blogue Mes Quartiers! Et de nouveaux itinéraires s’ajoutent tous les ans… Alors n’oublie pas de t’abonner à mon blogue pour être averti.e lorsque j’en publie un nouveau! 🙂

J’espère que tu passeras de nombreuses et belles journées d’aventure d’un bout à l’autre de l’île… N’hésite pas à sortir de ton quartier pour aller explorer les autres! De quoi rendre ta vie plus intéressante que jamais… Tu découvriras de magnifiques parcs, de belles églises, des rues et des fontaines inattendues, des édifices audacieux et des sculptures étonnantes que tu ne connais pas… Montréal est une ville qui réserve bien des surprises, pour qui sait chercher au bon endroit! Suis-moi: ton aventure commence ICI.

À bientôt! 🙂

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C'est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C’est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

27 avis sur « La Petite-Bourgogne »

  1. Le café Lili & Oli vient tout juste de déménager sur Notre-Dame toujours mais à l’ouest d’Atwater. Peut-être faudrait-il ajuster l’itinéraire car ce café en vaut le (petit) détour.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Pascal! J’ai modifié mon texte pour en tenir compte… C’est fou comment ça change vite ! Je suis passé en avant il n’y a même pas trois semaines… !!! Si d’autres internautes remarquent des changements au fil du temps, n’hésitez pas à m’en informer! :o) Bonne journée!

      J’aime

  2. Bonjour M. Beaudry, Je suis journaliste à la recherche à la radio de Radio-Canada. J’aimerais vous parler. Vous pouvez me contacter au (…).
    Merci
    Marie-Odile Marcoux-Fortier

    J’aime

  3. Ping : Un tour virtuel guidé? | POÉSIE EN PETITE-BOURGOGNE

  4. Circuit effectuée lors d’une superbe journée du 12 octobre 2015. Merci pour toutes ces informations. Le circuit fait 6 km et c’est une vraie découverte. Les couleurs en plus, imaginez la beauté des lieux. Continuez de nous informer, vous êtes très apprécié.

    Aimé par 1 personne

    • Nous nous sommes peut-être croisés sans le savoir, car je me suis justement baladé dans le quartier lundi dernier !!! J’ai marché sur Notre-Dame et près du parc Vinet vers 17 heures… Il y avait aussi beaucoup d’activité le long du Canal Lachine plus à l’est (dans Griffintown)! Comme si tout le monde voulait profiter des dernières chaleurs de l’année…

      J’aime

  5. Moi je suis venu au monde dans le loyer familial sur la rue coursol entre Vinet et Atwater dans le années 50.
    Aujourd’hui j habite Verdun et je passe souvent à travers mon quartier et je prend toujours le temps de visiter ma paroisse ste Cunégonde et je m en tannerai jamais et ceci de même pour mon quartier St Henri dont je porterai avec moi dans l au-delà à ma mort….. Maurice Dumont….fier de mon appartenance…..!!!!!!

    Aimé par 1 personne

    • Heureux d’avoir de vos nouvelles! Vous en êtes déjà à votre troisième parcours, si ma mémoire est bonne… La Petite-Bourgogne a quelques points en commun avec votre ancien quartier Hochelaga, avec ses vieilles usines retapées et son passé industriel. Ce sont deux quartiers que j’affectionne particulièrement!
      Bonne journée, et à la prochaine! 🙂

      J’aime

  6. Merci beaucoup, nous renoueons avec vos itinéraires. Nous étions dans la petite Bourgogne aujourd’hui. C’est certain que l’hiver ce n’est pas pareil mais nous avons fait une belle promenade grâce à vous. Nous en avons profité pour faire nos courses au marché et découvert une petite boutique de produits fins chez Andrea Jourdan 2671 Notre-Dame, J’ai hâte de savourer l’huile de truffe que j’y ai trouvé!

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Monsieur Beaudry,
    Dans vos commentaires, vous mentionnez que le Marché Atwater a été victime d’un incendie en 2002. Il avait auparavant été endommagé, vers la fin des années 1980, par un autre incendie. Je ne me rappelle pas l’année exacte, mais à l’époque je travaillais Place Ville-Marie et on pouvait voir les flammes de là.

    J’aime

  8. Aujourd’hui, pour mon 5e itinéraire de MesQuartiers, je suis allée jouer dans ma cour. Littéralement! J’explore avec mes nouveaux yeux La Petite Bourgogne. Ça prenait bien un parcours de Mes Quartiers pour me faire entrer dans l’église Saint-Irénée devant laquelle je suis passée des centaines de fois, sans jamais y pénétrer! Yep! À 8h15 ce matin, elle était ouverte : on y célébrait la messe. Même si je connais très bien les environs, je reste fidèle à l’itinéraire proposé.

    Mon ‘coup de coeur’ une charmante maison située en retrait au 109 rue Turgeon. Je suis tellement surprise que l’oeil de lynx de monsieur Beaudry ne l’ait pas photographiée.

    L’anecdote du jour : Une jasette de quelques minutes avec un homme qui s’est empressé de me faire remarquer les fenêtres dans la colonne de l’ancienne Tour à Billes de la Stelco. Et je sais maintenant comment ça fonctionnait! Yééé! Apparemment, il y a plusieurs années, on a laissé tomber le projet d’y construire deux condos. Vous imaginez des condos dans cette colonne? De quoi donner le tournis en courant après le chat ou le chien. Une autre belle rencontre fortuite sur le chemin de Mes Quartiers!

    LA découverte du jour : la rue Coursol entre Vinet et Dominion. J’étais bouche bée. Clic, Clic, Clic… l’heure est aux photos de ces magnifiques maisons!

    Si jamais vous arrivez tôt dans le coin et que vous ne voulez pas ‘péter’ votre budget du jour pour le petit-déjeuner ou un lunch, c’est le temps d’essayer mon ‘greasy-spoon’ favori : Le Green Spot (3041 rue Notre-Dame O). C’est vraiment une institution dans le quartier (1947) avec son voisin le New System BBQ (1948) au 3419. Faut que je vous dire que le décor n’est pas vraiment ‘au goût du jour’… mais pour ceux qui veulent du ‘local’ y’a pas mieux!!!!

    Diane

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour les anecdotes et les conseils! 🙂

      Le quartier évolue tellement vite… Dès que j’aurai terminé les 35 itinéraires de quartiers que je veux faire pour ce blogue, je compte tous les reprendre pour les mettre à jour. J’ai déjà commencé pour Hochelaga, entièrement réécrit il y a deux semaines, et La Petite-Bourgogne est un des prochains sur ma liste car c’est mon plus vieux texte! Tellement de choses ont changé dans le coin depuis quatre ans… Je veux mettre des photos du Canal Lounge, du pont piéton qui a changé de couleur, du nouveau mobilier urbain sur Notre-Dame, du Gracia Afrika que j’ai découvert cet hiver, de l’intérieur de l’église Saint-Irénée, de la grande murale que j’adore coin Bourget/Notre-Dame… sans oublier le Pizza Mia du marché Atwater que j’adore! La plupart de mes photos sont déjà faites… Reste juste à trouver le temps d’écrire! Si je pouvais gagner à la loterie, je pense que je ne travaillerais plus et que je ferais juste ça à temps plein! hihihi…

      À suivre !!! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s