Pourquoi j’écris ce blogue?

Je parcours les rues de ma ville depuis plus de 30 ans. Cette passion débuta à l’école primaire… Un jour, ma professeure déplia une grande carte de la ville, et nous demanda de trouver où nous habitions. Les enfants étaient emballés: c’était la première fois que nous cherchions notre maison sur une carte! La professeure nous demanda ensuite d’apprendre par coeur le nom des rues de notre quartier… Ma passion était lancée!

Je passai mon adolescence à examiner en détails la carte de Montréal… J’étais particulièrement intrigué par les espaces verts en bordure de l’île, ces parcs qui semblaient s’avancer dans l’eau; et par les taches bleues qui se trouvaient au milieu des quartiers, tels des lacs mystérieux qui attendaient que je les découvre… Arrivant à convaincre mes parents de se rendre à un endroit ou l’autre de la carte, nous partions les fins de semaine en bus, en métro et à pied, découvrir les coins méconnus de notre ville. Parce que nous n’avions pas d’argent pour faire autre chose. Parce que nous n’avions pas d’auto pour sortir de la ville. C’est ainsi que je fis progressivement le tour de l’île de Montréal, un espace vert à la fois, un quartier après l’autre, de Ste-Anne-de-Bellevue à Pointe-aux-Trembles…

pourquoi j'écris ce blogue

Que cache cette pointe verte qui s’avance dans le Lac St-Louis?

Je continuai ensuite à découvrir la ville avec mes amis, les entraînant dans ma folie, leur apprenant à s’orienter, à retrouver le nord lorsqu’ils étaient perdus. Une journée, je proposais à l’un d’eux de se rendre aux pieds du plus haut gratte-ciel de Montréal et d’y mettre la main, juste pour dire que nous y avions touché; le lendemain, je proposais à un autre ami de faire une heure de métro et de bus, pour aller marcher jusqu’à la pointe d’un parc s’avançant dans le lac St-Louis, juste pour aller y admirer l’horizon dégagé et le soleil qui se couche. Aujourd’hui, et depuis 6 ans, c’est avec mon copain que je parcours mon île, quartier par quartier, rue par rue, découvrant ses parcs, ses églises, ses différents styles de maisons, ses places publiques, ses restos, ses bars, ses terrasses… Dans le fond, je n’ai jamais arrêté !

new york quartiers

Les quartiers de New-York ont chacun leur nom et leur identité propre depuis longtemps!

Et je peux te dire qu’au fil des ans, Montréal a beaucoup changé… Quand j’étais jeune, la référence de tout le monde était le centre-ville. Puis, avec les années, j’ai vu quelques noms de quartiers apparaître timidement sur la carte de la ville: le Plateau, le Village, le Vieux-Montréal. Comme si les Montréalais commençaient à développer un sentiment d’appartenance à leur quartier. Mais ce n’était rien comparé à ce qui se passait au même moment à New York, où le moindre recoin semblait porter un nom et avoir sa couleur propre: Soho, West Village, Tribeca, Wall Street, Upper West Side, Harlem… Je comprends aujourd’hui qu’on assistait à l’époque à une tendance mondiale: la montée des quartiers. L’émergence de ces villages dans la ville, où tout est à portée de main, accessible à pied, à l’échelle humaine. De ces quartiers où on peut sortir, manger, se divertir…

Montréal n’a pas échappé à cette tendance. La plupart de ses quartiers ont aujourd’hui leur propre rue commerciale en pleine effervescence, avec leurs commerces animés le jour, et leur vie trépidante le soir. Les nouveaux restos qui ouvrent se vantent d’acheter leur pain à la boulangerie du coin, et n’hésitent pas à rappeller les symboles historiques du quartier dans leur menu ou leur nom. Les nouvelles brasseries se plaisent à dire qu’elles sont des « brasseries de quartier », ou encore mieux: des « micro-brasseries ». Tout semble meilleur quand c’est petit et local, fait sur place, et quand ça parle de ce qui se passe près de chez nous. Les jeunes entrepreneurs l’ont compris, et même les promoteurs immobiliers n’hésitent plus à vanter le quartier où ils bâtissent. Ils ne disent plus « venez vivre à Montréal », mais: « venez vivre l’animation de la Petite Italie et de son marché Jean-Talon, venez faire grandir votre famille dans les parcs et les écoles de Rosemont, venez profiter de la vie urbaine et des restos d’Hochelaga… »

Nous vivons à l’ère des quartiers. Les clientèles sont maintenant locales. Avant, il fallait aller au centre-ville pour trouver de bons restos, des bars animés, et des cafés sympathiques. Maintenant, nous trouvons tout cela dans notre propre quartier… Plus besoin d’aller au centre-ville, pour s’assoir sur une terrasse! Nous en avons plusieurs à deux pas de la maison… C’est pourquoi le centre-ville doit maintenant offrir quelque chose d’unique que les gens n’ont pas chez eux, s’il veut survivre: des bars immenses, des musées, des rues piétonnes, une architecture délirante… Ou encore, se tourner lui aussi vers sa clientèle locale et lui offrir de la qualité…

Alors pourquoi j’écris ce blogue? Pour te faire découvrir les quartiers de ta ville! Pour te faire profiter de ce que j’ai mis plus de 30 ans à explorer à fond… Aimerais-tu marcher au milieu des hérons, en regardant les spectaculaires Rapides-de-Lachine? Marcher sur des écluses et prendre un verre le long d’une promenade où les yachts accostent? Longer un Canal que plein de ponts enjambent, en regardant les grattes-ciel émerger au loin, tout en savourant un des meilleurs sorbets de la ville? T’assoir à côté d’une des plus belles fontaines de Montréal, entouré d’édifices dont l’architecture te fera penser à l’Europe? Tout cela est possible, et bien plus, à deux pas de chez toi… Je te propose de partir à l’aventure, et d’exploiter le potentiel de ton île! Oseras-tu?

Beaucoup ne le font pas, parce qu’ils pensent qu’il n’y a rien à voir sur l’île, parce qu’ils ne savent pas où aller ou comment se déplacer… Et c’est compréhensible! C’est pourquoi je vais faire comme cette professeure a fait avec moi quand j’étais jeune: déplier une carte devant toi! Je vais te proposer des itinéraires concrets pour découvrir l’ambiance de chaque quartier, et te dire comment te rendre. Des balades agréables qui te feront assurément passer une belle journée! Pas besoin d’auto, pas besoin d’argent… Juste besoin d’un peu de curiosité, et d’un coup de pied dans l’cul pour te lancer… 😉 Je veux t’offrir le meilleur de Montréal, rien de moins…

Bienvenue dans MES QUARTIERS ! :o)

Gilles Beaudry.

Le MODE D’EMPLOI est ICI.

 

10 avis sur « Pourquoi j’écris ce blogue? »

  1. Bravo pour ce blog, super rafraichissant de redécouvrir la ville à travers tes yeux. J’ai déjà habité Hochelaga et de le redécouvrir de la manière dont tu le présente ma rendu nostalgique.. C’est beau de voir son évolution! Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo ! Belle idée que de faire découvrir les quartiers « non-touristiques » de Montréal ! Notre organisation développe de l’habitation communautaire depuis 40 ans sur l’île, nous sommes les témoins mais aussi les acteurs de la transformation de ces quartiers populaires, notamment à travers la prise en charge des citoyens et des communautés dont la mobilisation, l’appropriation et la responsabilisation, ne faiblit pas…

    Aimé par 1 personne

  3. Merci et bravo pour ces beaux parcours .Mes sœurs et moi avons décidé de venir chez vous car nous venons de Laval, mais Montréal est un peu et même beaucoup chez nous et avons profité du circuit Rosemont et Beaubien et c’était super de voir ces ruelles fleuries et très bel initiative d’avoir fait participé les enfants. Au prochain circuit!

    Aimé par 1 personne

    • Si vous aimez les ruelles fleuries et les espaces verts, vous allez adorer le prochain circuit… Je n’en dis pas plus pour l’instant! 😉 Je vous souhaite encore plein d’autres belles visites dans les différents quartiers! :o)

      J’aime

  4. Bravo pour le blog! Grâce à vous, j’ai redécouvert mon quartier (Maisonneuve) et me sens d’autant plus fière encore d’y habiter. Hâte de lire vos prochains articles. Merci de nous partager de si beaux endroits et anecdotes 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour! Merci pour cette mine d’informations et de superbes photos. À propos, je me demandais si je peux utiliser vos photos pour un travail universitaire (présentation powerpoint) en citant la source?

    J’aime

  6. Félicitations, vous transmettez très bien votre passion. C’est précieux car native de l’extérieur de Montréal j’en ai toujours à apprendre. Merci de prendre le temps de partager vos connaissances.
    Mon mari décédé en 2007 était le petit fils de Joseph Venne, architecte entre autre de l’église Sacré-Coeur coin Ontario et Plessis.

    J’aime

    • Le grand-père de votre mari était un architecte exceptionnel! Je ne connaissais pas grand-chose de l’architecture des églises avant que je fasse mes recherches et rédige mes articles sur le sujet, mais j’ai pu mesurer assez vite son incroyable talent!

      Merci pour votre commentaire, et bonne lecture! 🙂

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s