Villeray

Quand on pense à Villeray, on pense avant tout à un quartier résidentiel et familial où il fait bon élever ses enfants. Et avec raison. Les rues de plus en plus verdoyantes du quartier sont paisibles, et les ruelles vertes qui apparaissent depuis quelques années font le bonheur des petits qui se les approprient grâce aux aménagements ingénieux de leurs parents.

Ce quartier attire aussi beaucoup d’étudiants francophones, peut-être parce qu’il se trouve au carrefour des lignes de métro bleue et orange, qui mènent directement à l’Université de Montréal et à l’UQAM. Villeray profite ainsi d’un renouvellement de génération, qui crée une effervescence autour de ses rues De Castelnau et Villeray. Sur la première, les cafés et les brunchs se multiplient. Sur la deuxième, les restaurants et les bars s’animent, tout particulièrement le soir. La rue Jarry, autrefois moche, commence elle aussi à tirer son épingle du jeu depuis quelques années, en misant sur l’originalité et les produits locaux.

Et il y a cet immense parc, un des plus grands à Montréal, qui borde le quartier. Officiellement dans Parc-Extension, un autre secteur du même arrondissement, le Parc Jarry est particulièrement fréquenté par les Villerois, qui en ont fait leur lieu de détente et de fête privilégié, de jour comme de soir, en plus d’y pratiquer leurs sports. Au point où ce grand poumon vert du nord de la ville est définitivement indissociable de la vie de ce quartier…

Voilà ce que je t’amène découvrir aujourd’hui! Je te propose un itinéraire qui te fera passer par tous ces lieux incontournables du quartier. Certains te surprendront, d’autres te charmeront… Mais chose certaine: tu passeras une belle journée!

Bienvenue dans Villeray! Voici ta carte:

itineraire-de-villeray

clique pour agrandir!

1) Le métro Jarry

Ton aventure d’aujourd’hui débute à la station de métro Jarry (ligne orange). En sortant, tu passes sous une murale de Labrona

01-metro-jarry

Tourne à gauche et marche sur la rue Jarry vers l’ouest.

2) Un vent de fraîcheur sur la rue Jarry

Plusieurs commerces ont ouvert ces dernières années sur la rue Jarry, la transformant de plus en plus en une rue de référence pour les résidents du quartier. Après avoir traversé la rue Berri, tu remarqueras le dernier venu: l’épicerie écologique zéro déchet LOCO. Ouverte depuis à peine un mois grâce à quatre jeunes diplômées en sciences de l’environnement, elle a pour ambition de « changer le monde, un panier à la fois »… rien de moins! Et Mes Quartiers aime ça… 😉

02-rue-jarry-loco

Comment LOCO y arrive-t-il? Tout d’abord, les produits locaux et équitables sont privilégiés, de même que les produits de saison et non-transformés, afin qu’ils soient bons pour notre santé. Ensuite, ces produits sont généralement offerts sans emballage, afin de les vendre moins chers et de ne pas produire de déchets inutiles. On les achète en vrac, à la quantité désirée (donc: zéro gaspillage), et dans le contenant de notre choix. Si des emballages sont utilisés, ils sont 100% recyclables, et les pots sont consignés afin qu’ils soient rapportés. Bref, un modèle d’épicerie exemplaire qui se répandra peut-être dans les prochaines années à Montréal… qui sait? Car c’est bien dans cette direction que la nouvelle génération nous pousse de plus en plus… Et c’est rafraîchissant! :o)

Traverse la rue St-Denis, et passe du côté nord de la rue Jarry.

Voici un des principaux commerces qui a contribué à lancer le mouvement de renouvellement de la rue Jarry: la microbrasserie l’EtOH.

02-rue-jarry-etoh-02

Ouverte en 2013, elle propose ses propres bières, en plus de celles d’autres producteurs québécois. Commencer le circuit d’aujourd’hui en prenant un verre sur une de ses tables extérieures munies de jardinières est une bonne façon d’établir un premier contact avec le quartier. Toutes les bières sont disponibles en galopin, ces petits verres pas chers qui permettent de goûter à plusieurs bières au lieu d’une seule. Et les petits plats sont excellents et franchement abordables, qu’on pense au ciabatta au smoke meat ou à celui à l’effiloché de porcelet… Ce n’est pas pour rien que l’EtOH se retrouve dans mon TOP 15 des meilleurs microbrasseries à Montréal! 😉

02-rue-jarry-etoh

Poursuis ta route vers l’ouest

Juste après l’EtOH, tu croiseras le parc Gérard-Lalonde. Rien d’extravagant: seulement une petite place publique remplie de bancs. Mais ses nombreuses fleurs égaient bien la rue Jarry qui était autrefois bien moche, il faut le dire… 😉

02-rue-jarry-place-gerard-lalonde

3) L’église Saint-Vincent-Ferrier

Au coin de rue suivant, tu te trouves face à l’église Saint-Vincent-Ferrier. Construite en 1931, elle a été conçue par le prolifique architecte Ludger Lemieux, qui a aussi réalisé le Marché Atwater et les églises Saint-Zotique et Saint-Irénée, que tu as pu découvrir dans mes itinéraires de St-Henri et de La Petite-Bourgogne.

03-eglise-saint-vincent-ferrier-10

Un autre fait historique lie cette dernière église (Saint-Irénée) à la présente: non seulement le même architecte les a conçues toutes les deux, mais le même peintre les a aussi décorées!

03-eglise-saint-vincent-ferrier-1

En se promenant dans l’église, on découvre en effet la signature de l’artiste sur les toiles marouflées: Charles Albert Chabauty. Certaines auraient d’ailleurs besoin d’amour, car elles commencent à décoller sérieusement.

03-eglise-saint-vincent-ferrier-3

Pourtant, quand on jette un regard sur l’ensemble de l’église, on se rend vite compte que ce sont ses toiles qui lui donnent toute sa beauté. On en trouve entre les fenêtres hautes latérales, au plafond de la voûte…

03-eglise-saint-vincent-ferrier-2

…de chaque côté du choeur…

03-eglise-saint-vincent-ferrier-6

…et au beau milieu de ce dernier.

03-eglise-saint-vincent-ferrier-9

D’ailleurs, c’est dans le choeur que l’on trouve le deuxième élément le plus marquant de l’église, selon moi: huit sculptures montées sur autant de colonnes! Quelque chose que je ne me rappelle pas avoir vu dans une autre église montréalaise…

03-eglise-saint-vincent-ferrier-7

Sinon, ta balade dans l’église te permettra de remarquer les sobres peintures du chemin de croix…

03-eglise-saint-vincent-ferrier-4

…les vitraux tout en couleurs…

03-eglise-saint-vincent-ferrier-8

…et cet inattendu buste du défunt Frère André.

03-eglise-saint-vincent-ferrier-5

Une visite qui en vaut vraiment la peine si tu as la chance de tomber sur des portes ouvertes pendant ton itinéraire d’aujourd’hui!

Sors de l’église et poursuis toujours ta marche vers l’ouest… Au coin de Casgrain, reviens du côté sud de la rue Jarry.

Au coin de la ruelle, un petit café a ouvert ses portes il y a deux ans seulement: le Café Oui Mais Non. Dehors, il anime la rue Jarry avec sa terrasse fleurie.

02-rue-jarry-oui-mais-non

À l’intérieur, son menu prend la forme de lettres suspendues au mur. On y sert notamment, soulignons-le, les viennoiseries de la boulangerie Arhoma, née dans Hochelaga. On aime ça! 😉

Mais c’est le sous-sol qui surprend le plus, grâce à son originalité! Un peu « broche à foin », on y trouve pêle-mêle des chaises berçantes, une bibliothèque, un divan fleuri… et une baignoire, dans laquelle on peut vraiment s’asseoir! Ce méli-mélo de vieux objets crée une ambiance kitsch et rétro qui donne l’impression rassurante de se retrouver dans le sous-sol du chalet de grand-maman 😉

02-rue-jarry-oui-mais-non-02

4) Une ruelle et des rues vertes

Tu l’as peut-être remarqué: le Café se trouve au coin d’une ruelle verte. Et c’est par là que je t’invite à poursuivre ton chemin, car pour comprendre un quartier et en sentir l’ambiance, les ruelles constituent un bon moyen, autant que les rues!

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-1

La ruelle St-Dominique-Casgrain marque bien son identité dès l’entrée, avec un mur peint. D’autres ruelles sont beaucoup plus fleuries et vertes qu’elle, mais celle-ci tire bien son épingle du jeu par une identité visuelle forte. Les couleurs bleu et jaune du mur d’entrée se prolongent en effet au sol et sur les poteaux en chemin…

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-2

…et jusque dans cette murale plus loin:

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-3

Traverse la ruelle jusqu’à ce que tu atteignes la rue Gounod, puis tourne à gauche (direction est) sur celle-ci.

Au coin de Casgrain, tu remarqueras peut-être cette maison sur ta gauche:

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-4

Il faut dire qu’il n’y a pas que les ruelles qui sont vertes dans Villeray: les rues et les maisons aussi! Tout comme dans les autres quartiers centraux de Montréal, tel Rosemont-La Petite-Patrie ou le Plateau, les habitants de ce quartier aiment fleurir et verdir leurs parterres…

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-6

Une préoccupation pour la sécurité et l’apaisement de la circulation est aussi bien visible, comme à la sortie de cette ruelle sur ton chemin, où on invite les automobilistes à ralentir. Il faut dire que de nombreuses familles habitent Villeray, et que les parents veillent au grain quand vient le temps de protéger leurs enfants… :o)

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-5

Tourne à droite (sud) sur l’avenue Henri-Julien.

Les plex se succèdent sur cette belle avenue du quartier.

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-7

Les résidents fleurissent leurs carrés d’arbres de plus en plus…

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-8

Alors que d’autres font pousser des plantes grimpantes sur la façade de leur maison…

04-ruelle-casgrain-st-dominique-et-rue-henri-julien-9

Ces petits gestes peuvent paraître banals, mais ce n’est pas dans toutes les villes du monde que l’on trouve des rues résidentielles aussi vertes!

Marche jusqu’au coin de la rue Villeray.

5) Sortir sur la rue Villeray

Ce secteur de la rue Villeray gagne en popularité avec les années. Sur le coin sud-ouest, le Miss Villeray et son enseigne vintage attirent les jeunes et animent la rue.

05-rue-villeray-miss-villeray-2

Le vieux bar, ouvert en 1960 en présence de René Lévesque, a subi une cure de rajeunissement en 2009 avec l’arrivée de nouveaux propriétaires. Aujourd’hui, il possède une belle grande terrasse dotée de parasols.

05-rue-villeray-miss-villeray-3

On y sert des cocktails agréables et rafraîchissants, et le service est sympathique et souriant. La carte des cocktails et des vins est particulièrement longue, ce qui nous force à retourner au Miss Villeray plus d’une fois afin de faire le tour de ce qui nous intéresse. Va-t-on s’en plaindre? 😉

05-rue-villeray-miss-villeray-1

Sur le coin sud-est, une murale politico-artistique attire l’attention. Une création de Mauro Bordet…

05-rue-villeray-articho-1

Elle décore en fait un mur de la Boutique Articho, qui propose des créations artisanales locales: des sacs, des bijoux, des cartes de souhaits, des serviettes de table… Pour se faire plaisir ou pour offrir à quelqu’un.

05-rue-villeray-articho-2

Tourne à gauche (est) sur Villeray, et marche du côté nord de la rue. Tu reviendras plus tard par le côté sud…

De nouveaux bancs publics ont été installés par l’arrondissement cette année, alors tu peux te reposer en chemin si ça te dit. Design et fonctionnels, ces bancs constituent en même temps de véritables bacs à fleurs!

05-rue-villeray-bancs-publics-1

Ces dernières années, on dirait que les arrondissements de Montréal se sont passés le mot pour innover en matière de bancs publics: plein de nouveaux modèles sont en effet apparus ci et là dans Villeray, Rosemont-La Petite-Patrie, Hochelaga, Pointe-aux-Trembles. et le Plateau. À un point tel que le blogueur Carle Bernier-Genest parle d’un véritable « buzz des bancs publics » à Montréal!

05-rue-villeray-bancs-publics-2

D’ailleurs, parlant design, les artistes émergents dans ce domaine et en art visuel sont en vedette au coin de la rue Drolet. En effet, on y trouve un organisme culturel –Espace Projet– qui les présente dans diverses expositions tout au long de l’année…

05-rue-villeray-espace-projet

l’enseigne de l’organisme à but non-lucratif Espace Projet

Poursuis toujours vers l’est et traverse la rue St-Denis pour atteindre la rue Berri.

Au coin de Berri se trouve le Tapeo, un restaurant offrant des petits plats d’inspiration espagnole, véritable moteur de l’attractivité grandissante de la rue Villeray. C’est un restaurant un peu plus cher que ceux dont je te parle habituellement, mais manger au Tapeo est une expérience à ne pas manquer. Les tapas sont originaux et bons, comme le tartare de boeuf, croustillant et fumé.

05-rue-villeray-tapeo-4

La carte comprend toute une liste de petits plats coûtant environ 7 à 14$, des boulettes de viande aux croquettes de morue, en passant par la poêlée de champignons et le tartare de saumon, juteux et rempli de feuilles de basilic.

05-rue-villeray-tapeo-1

Il faut en prévoir environ cinq, pour satisfaire deux personnes. Et n’oublie pas de réserver ta table, car le Tapeo est populaire!

05-rue-villeray-tapeo-2

Poursuis ta marche jusqu’au coin de la rue Lajeunesse, et traverse-la.

Une place publique s’ouvre alors devant toi. Inaugurée au printemps 2015, elle a permis de piétonniser une section de la rue Villeray qui n’était pas très utile. Aujourd’hui, la chaussée arbore des couleurs bleu et turquoise captivantes, et on peut s’y asseoir au milieu de pots de fleurs. La balançoire installée la première année a été si populaire qu’une deuxième a été ajoutée cet été pour répondre à la demande…

05-rue-villeray-place-publique

Cette place publique est très particulière! Conçue avec l’aide de l’arrondissement, elle a été financée par le « Fonds Tapeo de design urbain », créé il y a deux ans, pour le 10 ième anniversaire du restaurant dont je viens tout juste de te parler. Une façon pour les propriétaires du commerce de redonner à la communauté et au quartier qui les ont si bien accueillis… Un modèle de développement urbain populaire dans d’autres villes du monde et qu’on aimerait voir se propager ici, à Montréal!

Un peu plus loin sur Villeray se trouve l’église Notre-Dame-du-Rosaire, qui élève ses beaux clochers asymétriques au-dessus du quartier. Mais je ne t’envoie pas plus à fond dans ce secteur essentiellement résidentiel, car j’ai trop de choses à te montrer encore par ici!

05-rue-villeray-notre-dame-du-rosaire

Traverse du côté sud de la rue Villeray, puis reviens sur tes pas en marchant vers l’ouest. Franchis à nouveau la rue Lajeunesse.

Au coin de la ruelle « La Belle Verte », deux murales attirent ton attention. Une première de Mauro Bordet (encore!)…

05-rue-villeray-ruelle-la-belle-verte-1

…et une deuxième, intitulée « Welcome in the jungle ». Cette dernière, très colorée, est l’oeuvre de Leyto224, un peintre expressionniste breton qui peint également sur toile. Nous sommes bien chanceux d’avoir un petit morceau de son immense talent chez nous, dans Villeray… :o)

05-rue-villeray-ruelle-la-belle-verte-2

Juste après la ruelle, tu te retrouves en face de Chez Vincenzo. Et impossible de ne pas en parler, car tu y trouveras des crèmes glacées et des sorbets qui font partie de mon TOP 10 des meilleures glaces artisanales à Montréal.

05-rue-villeray-chez-vincenzo-2

On y produit en effet un véritable gelato italien, à base de lait entier: plus aérien et moins gras que la crème glacée traditionnelle. Le résultat est crémeux et soyeux à tout coup, qu’on pense à leur glace à l’amaretto ou à celle au choco-noisette. Même leurs sorbets ont une texture crémeuse, ce qui est rare à Montréal! Alors ne te gêne pas pour y faire une pause bien méritée…

05-rue-villeray-chez-vincenzo-1

Si tu préfères prendre un verre ou casser la croûte, à ce stade-ci de ton circuit d’aujourd’hui, je te suggère de jeter un oeil sur ta gauche, lorsque tu seras rendu au coin de la rue St-Denis. Car tu verras alors poindre l’affiche du Huis Clos, une autre adresse incontournable dans Villeray!

Le Huis Clos fait lui aussi partie d’un de mes palmarès: le Top 15 des meilleurs cocktails à Montréal. Alors ce serait un véritable péché de s’en priver! 😉 Les palais qui cherchent quelque chose de piquant pourront, par exemple, se tourner sans hésiter vers le Juarez: un mélange de tequila El Jimador, de vermouth La Cuesta, de crème de cacao et de sirop de chipotle. Ceux qui cherchent une belle fraîcheur apprécieront quant à eux le Del Pommauson, fait de calijo Michel Jodoin, de Vermouth Maurin Blanc, de Belle de Brillet, de purée de poire, de romarin, de Bob’s bitter au gingembre et de jus de citron frais.

05 Le Huis Clos (2)

Côté bouffe, ce qui m’a le plus surpris jusqu’ici au Huis Clos est le tartare de boeuf. Avec ses olives kalamata, son huile de truffe et son parmesan, il présente un mélange des goûts qui le distingue de ce qui se fait ailleurs à Montréal… La touche de fromage l’emporte et surprend!

05-rue-st-denis-huis-clos

Traverse la rue St-Denis, et poursuis ta marche vers l’ouest. Une fois passé la rue Drolet, juste avant la boutique l’Articho, une ruelle s’ouvre sur ta gauche: emprunte-la!

6) La Face cachée de la rue

Cette deuxième ruelle que je te fais visiter aujourd’hui est beaucoup plus verte que la première. Bienvenue dans la ruelle verte « La Face cachée de la rue » !

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-1

Dans cette ruelle agréablement verdie, les enfants peuvent jouer et s’amuser en toute quiétude…

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-2

Leur présence est d’ailleurs bien marquée sur ce poteau, une initiative qui permet aux enfants de développer un sentiment d’appartenance au lieu et au quartier…

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-3

Plusieurs bancs parsèment le parcours…

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-4

…de cette ruelle que les adultes prennent bien soin d’animer de diverses activités tout au long de l’année: des repas entre voisins, des cours de yoga, des ateliers de toutes sortes… Le genre de ruelle que j’aurais bien aimé avoir quand j’étais petit! :o) Ces ruelles vertes qui se multiplient dans les différents quartiers font d’ailleurs mentir ceux qui pensent encore qu’on ne peut pas élever d’enfants à Montréal… 😉 Elles nous rappellent aussi que nos propres parents ont souvent eux-mêmes grandi dans ces lieux et joué sur ces mêmes bouts d’asphalte, qui sont aujourd’hui encore plus agréables et verts qu’ils ne l’étaient à l’époque!

Sans oublier que l’art y trouve aussi souvent sa place, comme ici sous la forme de petits tableaux cloués sur les poteaux! D’ailleurs, tu l’avais peut-être déjà remarqué: on en trouve un peu partout dans le quartier… Sois attentif: tu en verras d’autres! :o)

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-5

Longe la ruelle verte. Tourne ensuite à gauche (est) sur la rue Faillon, puis à droite (sud) sur la rue Drolet.

La rue Drolet est une rue typique de Villeray. Les petites maisons à un ou deux étages côtoient quelques plex aux escaliers extérieurs dignes de ceux du Plateau ou de Rosemont…

06-ruelle-verte-la-face-cachee-de-la-rue-et-rue-drolet-6

Marche jusqu’au coin de la rue De Castelnau.

7) La Place De Castelnau: du nouveau mobilier urbain et des potagers publics

Si les rues Jarry et Villeray se développent de plus en plus dans le quartier, la rue De Castelnau en est assurément l’épicentre. C’est pourquoi je ne pouvais te faire faire un itinéraire dans Villeray sans t’y amener! Beaucoup de Montréalais n’y ont jamais mis les pieds, et son nom ne leur dit vaguement quelque chose que parce qu’on le retrouve dans une station de métro… Et pourtant!

La rue De Castelnau est suffisamment animée pour valoir le détour, mais également suffisamment petite pour donner l’impression de se retrouver au coeur d’un village dans la ville. Il faut dire que son aménagement coloré entre Drolet et Casgrain y est pour quelque chose! Ce qu’on appelle maintenant la « Place de Castelnau » est agrémentée de plusieurs terrasses publiques et de trottoirs peinturés blanc et bleu depuis l’an dernier…

07-de-castelnau-14

Le projet-pilote de « rue partagée » a si bien fonctionné que l’arrondissement a décidé d’étendre l’expérience plus longtemps cette année: jusqu’à novembre. Des bannières annonçant la Place ont été disposées aux deux extrémités (coin Drolet et coin Casgrain)…

07-de-castelnau-5

…et sept nouveaux bancs publics ont été installés à la fin juillet. En fait, on parle plutôt de sept « accottoirs », imagine-toi donc… 😉 Les premiers à Montréal! Au moment d’écrire ces quelques lignes, tu peux d’ailleurs en voir un juste à ta droite, en face du Magasin Général. Il permet non seulement de s’asseoir, mais aussi de manger, puisqu’il est muni d’une table triangulaire…

07-de-castelnau-1

À tout cela s’ajoute des initiatives citoyennes, comme ces mystérieux petits tableaux apparus sur les poteaux dont je te parlais tantôt. Tiens: en voici justement un, au coin de rue où tu te trouves présentement!

07-de-castelnau-3

Les commerces aussi participent à l’embellissement de la rue De Castelnau, avec leurs terrasses. Comme cette belle enfilade de chaises à la parisienne qui égaie la Boulangerie Le Pain dans les Voiles:

07-de-castelnau-le-pain-dans-les-voiles

Traverse la rue De Castelnau.

Sur le coin sud-est de Drolet et De Castelnau, le MIA Tapas affiche son menu de petits plats sur un grand tableau noir, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais il offre aussi de bons brunchs…

07-de-castelnau-mia-02

Son classique oeuf-bacon, par exemple, prend la forme d’un « brunch gourmand ». Les oeufs sont accompagnés d’un choix de pains (comme celui aux noix), de deux petites casseroles de fèves au lard et de cretons, de saucisses goûteuses, et d’un morceau de fromage Sauvagine présenté dans sa propre assiette. Une bonne façon de commencer la journée…

07-de-castelnau-mia

Et en face du MIA, on trouve une attraction incontournable du quartier, qui transforme complètement le coin de rue pendant la belle saison: le fameux potager Mange-Trottoir! Véritable initiative citoyenne qui a vu le jour il y a deux ans, le potager en libre-service est entretenu par un petit groupe de bénévoles qui se relaient et s’informent sur son état via un groupe facebook. Tout le monde peut y participer!

07-de-castelnau-mange-trottoir-01

Les citoyens sont invités à cueillir les fines herbes et les légumes lorsqu’ils sont mûrs. Au moment de notre dernier passage, les haricots et les tomates étaients prêts!

07-de-castelnau-mange-trottoir-03

Du côté ouest de Drolet, un deuxième potager prend place sur la petite rue résidentielle…

07-de-castelnau-mange-trottoir-02

…et un troisième sur De Castelnau. L’agriculture fait son retour en ville, petit à petit… Une réalité que n’a pas connu Montréal depuis longtemps!

07-de-castelnau-mange-trottoir-04

Marche vers l’ouest sur De Castelnau.

Après avoir passé à côté du dernier potager, tu dépasses une première terrasse publique, en face de la crèmerie Les Givrés. Puis, tu remarques sans doute une belle murale de l’autre côté de la rue, à l’entrée d’une ruelle: c’est une création du Collectif En Masse, mettant en vedette une astronaute.

07-de-castelnau-13

Une deuxième terrasse publique se présente alors à toi, dans la rue, et c’est difficile de ne pas t’y arrêter, ne serait-ce que pour l’essayer quelques instants. De là, tu peux profiter de ta pause pour admirer les clochers de l’église Sainte-Cécile, l’autre bord de la rue. Ils figurent parmi mon Top des plus beaux de la ville, et ont inspiré les formes triangulaires qui sont peinturées au sol autour de toi…

07-de-castelnau-eglise-sainte-cecile-02

Il faut dire que les flèches octogonales cuivrées sont si effilées, qu’elles doublent la hauteur de l’église! Aussi constituent-elles un véritable repère dans le quartier, leur silhouette marquant l’identité de Villeray…

07-de-castelnau-eglise-sainte-cecile

Continue de marcher vers l’ouest en traversant l’avenue Henri-Julien…

Les terrasses du Bistro l’Enchanteur et du Café Larue et Fils animent le coin de rue, sans oublier les terrasses publiques qui suivent, devant l’imposante façade d’église.

07-de-castelnau-eglise-sainte-cecile-03

Si tu ne connaissais pas la Place De Castelnau auparavant, ton circuit d’aujourd’hui t’aura permis d’en faire le tour. Et si tu veux la voir en pleine effervescence, tu peux revenir lors de certaines fêtes, comme à la fête nationale de la St-Jean. Car les résidents du quartier la prennent alors d’assault pour y festoyer… L’ambiance est à son comble et surprendra n’importe qui qui n’a jamais mis les pieds ici!

07-de-castelnau-15

Tourne à droite (nord) sur Casgrain, puis à gauche (ouest) sur Molière.

La petite rue Molière a beaucoup changé depuis 10 ans: elle détonne maintenant plus que jamais, comparée aux rues avoisinantes remplies de vieux plex aux escaliers extérieurs. Ici, les condos généreusement vitrés resplendissent au soleil…

08-parc-jarry-rue-moliere

Marche jusqu’au boulevard St-Laurent, puis tourne à droite (nord) sur ce dernier. Au coin de la rue Gary-Carter, tourne ensuite à gauche (ouest) pour traverser le boulevard et entrer dans le parc Jarry.

8) Le Parc Jarry

Le Parc Jarry a toute une histoire, quand on pense que les équipes de soccer, de football et de baseball de Montréal y ont toutes déjà élu domicile, sans oublier les actuels Internationaux de tennis féminin et masculin… Mais les nouvelles générations l’abordent avant tout comme un lieu de détente incroyable dans la ville, un grand espace vert où lire, prendre du soleil, et festoyer.

08-parc-jarry-5

Emprunte le sentier principal qui s’ouvre au coin du boulevard St-Laurent et de la rue Gary-Carter et marche jusqu’au lac.

Le sentier où tu marches présentement a été aménagé en 1990, de même que l’étang qui se trouve au bout. L’arrivée est quand même assez spectaculaire, avec la fontaine qui jaillit!

08-parc-jarry-1

Et le soir aussi, lorsqu’elle s’illumine! On dirait alors qu’un feu jaillit du lac…

08-parc-jarry-6

Un large sentier pavé permet de faire le tour du lac, ce que je t’invite maintenant à faire…

08-parc-jarry-8

Peu importe le sens que tu choisis, différents points de vue s’offrent à toi en chemin, comme ici en direction des nouveaux développements du Mile-Ex, que je te ferai bien découvrir un jour… 😉

08-parc-jarry-4

Rendu à l’ouest du lac, des pierres te permettent d’accéder à une presqu’île, où on s’arrache les chaises longues en bois pour prendre du soleil… Et il n’y a pas que les humains qui aiment fréquenter ce coin: les oiseaux aussi! 😉

08-parc-jarry-7

De là, on peut observer les groupes qui pique-niquent sous les arbres en face…

08-parc-jarry-3

…et la fontaine qui ne nous quitte jamais.

08-parc-jarry-2

Il faut vraiment prendre le temps de faire le tour complet du lac pour saisir l’ambiance du parc. Une expérience indispensable pour comprendre la vie du quartier et de ses habitants… Car même si le Parc Jarry se situe techniquement dans Parc-Extension, les Villerois l’ont adopté et le fréquentent comme s’il faisait partie de leur quartier.

Ceci dit, si cette section du Parc Jarry sert à la détente, l’autre plus au nord sert aux sportifs. Cette dernière est d’ailleurs en train d’être réaménagée… De nouveaux sentiers et du nouveau mobilier urbain apparaîtront dans l’entrée nord-est, coin Jarry et Saint-Laurent. Les terrains sportifs seront refaits, et des arbres seront plantés. Des appareils d’entraînement physique seront ensuite ajoutés et deux patinoires seront construites pour permettre de pratiquer le hockey 365 jours par année. Au final, ce parc deviendra un incontournable montréalais pour les sportifs, avec ses terrains de baseball, de volleyball, de pétanque, de tennis, de basketball, sa piscine et son skate-park!

Complète la boucle autour du lac, et sors par le sentier qui t’a permis d’entrer dans le Parc. Tourne à droite (direction sud) sur le boulevard St-Laurent pour atteindre le métro De Castelnau.

9) Le métro De Castelnau

C’est ici, à cette station de métro de la ligne bleue, que se termine ton excursion d’aujourd’hui! J’espère avoir réussi à te faire découvrir et apprécier de nouveaux espaces, des rues et des parcs qui t’étaient inconnus… Qui sait: Villeray t’aura peut-être séduit, au point d’y revenir de temps en temps, ou même d’y vivre?

Il y a des quartiers comme ça qui sont beaucoup plus animés qu’on ne pourrait le croire… c’est surprenant! Et c’est justement la mission que je me suis donné avec le blogue Mes Quartiers: te faire découvrir ces quartiers de Montréal dont tu as toujours entendu parler mais où tu n’as peut-être jamais mis les pieds, ou si peu. Comment? En te disant concrètement où aller et par quelles rues passer pour découvrir ce que chacun d’eux a de mieux à t’offrir: ses plus beaux parcs, ses plus belles églises, ses plus belles fontaines, ses meilleurs restos et bars…

Plein d’autres quartiers t’attendent! Alors brise ta routine, et suis-moi dans les rues de Montréal… Tu seras surpris!

  • Les autres quartiers sont ICI: de quoi t’occuper pendant des semaines.
  • Le meilleur de Montréal est ICI: des palmarès sur tout ce qui touche notre ville.

Bonne visite! Cette ville t’appartient, alors profites-en… :o)

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C'est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C’est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

Advertisements

6 avis sur « Villeray »

  1. Bonjour,

    Merci pour cette chronique, très invitante. Dommage que vous ne présentiez pas la librairie l’Écume des jours, sur Villeray, en face de Tapeo, une des dernières librairies indépendantes.

    J’aime

  2. Je vis dans le quartier Villeray depuis 7 ans… Pourtant avec cette chronique je découvre certains aspects qui m’avaient échappé, comme les peintures de l’église Saint-Vincent-Ferrier (où je ne suis jamais entrée…) et la nouvelle boutique Loco qui vient d’ouvrir sur Jarry. Merci!

    J’aime

  3. Ping : Occuper l’espace | C'est toi ma Ville

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s