Sainte-Anne-de-Bellevue

Le bout du monde: c’est ainsi que j’ai toujours considéré Sainte-Anne-de-Bellevue. Quand j’étais jeune et que nous n’avions ni argent ni auto, c’était l’endroit rêvé où passer une journée complète tout en ayant l’impression d’être en voyage loin de chez nous. Et pourtant, nous n’étions même pas sortis de l’île de Montréal!

L’ancien coeur de village, avec sa rue principale et ses maisons d’époque, est pittoresque. Sa promenade en bois sur le bord du Canal, au confluent des lacs Saint-Louis et des Deux-Montagnes, permet de profiter de multiples terrasses tout en observant les nombreux yachts qui passent. L’écluse qui s’y trouve est la plus fréquentée au Canada. Et que dire de son Zoo Ecomuseum, où on peut passer des heures, entre passerelles et belvédères, à observer une centaine d’espèces animales?

Quand j’étais jeune, je me demandais à quoi pouvait bien ressembler le bout de l’île. Eh bien je te partage aujourd’hui mes découvertes, en texte et en photos. Je t’invite à passer une journée complète au soleil, sur le bord de l’eau, au milieu des animaux et des bateaux. Bienvenue à Sainte-Anne-de-Bellevue!

Voici ta carte:

clique pour agrandir!

1) Aventure dans l’Ouest

Pour bien profiter de cette ville, je te propose d’y aller une fin de semaine d’été, alors que la navette touristique et le bus de la STM desservent toutes les attractions. Le trajet en bus pour se rendre à Sainte-Anne-de-Bellevue est d’ailleurs une attraction en soi, c’est pourquoi je dois prendre quelques minutes pour te le décrire…

Le trajet des bus 211 et 419

Ton aventure dans l’Ouest commence à la station de métro Lionel-Groulx (lignes orange et verte), où tu dois monter dans le bus 211 Bord-du-Lac. Avec un nom comme celui-là, tu es sûr de passer une belle journée! 😉 Dès son départ du métro, le bus emprunte l’autoroute et se rend sans arrêt en face de l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, en moins de 15 minutes. De là, il roule pendant 10 minutes dans la Ville de Dorval, puis remonte un autre 10 minutes sur l’autoroute. Et c’est lorsqu’il en descend à nouveau que la véritable aventure commence! 😉

Car il s’oriente ensuite directement sur le bord de l’eau et traverse le Vieux-Pointe-Claire, un secteur si intéressant de l’île de Montréal que j’y ai consacré un texte complet! Mes lecteurs qui ont déjà fait cet itinéraire reconnaîtront les belles maisons d’époque et les terrasses du boulevard Beaconsfield…

À partir d’ici, le bus serpente la rive jusqu’au bout de l’île. Et tout le long, d’incroyables maisons se succèdent à un rythme fou, de sorte qu’on passe son temps à tourner la tête d’un bord et de l’autre pour être sûr de ne rien manquer! Un peu plus loin, tu traverses le coeur de Beaconsfield (appelé le Village Beaurepaire), pour ensuite passer quelques minutes plus tard devant la jolie Mairie de Baie-d’Urfé, toute blanche.

Ce secteur est de toute beauté! Le Fritz Park, de part et d’autre de la rue Lakeshore, fait assurément partie des plus beaux parcs riverains de l’île

Côté nord, un kiosque de musique découpe l’horizon vert du parc. Et côté sud, des voiliers flottent doucement dans une petite baie face à un étang qui réserve un espace de volupté. C’est alors que tu te sens véritablement ailleurs, loin de chez toi, parti en voyage pour la journée… Et ça ne fait que commencer! 🙂

Un kilomètre plus loin, le bus atteint son terminus, au Cégep John-Abbott. Le pavillon central, de style victorien, s’élève au-dessus d’une immense pelouse verdoyante, avec ses tuiles orangées…

Descends du bus et transfère dans le bus 419 Express John-Abbott.

Le bus 419 pénètre vers l’intérieur des terres. Il traverse le stationnement arrière du Collège et passe au-dessus de l’autoroute 20. En chemin, on ne croirait pas être encore sur l’île de Montréal!

Il faut descendre au troisième arrêt, celui du zoo, sur le bord du Chemin Sainte-Marie. Le trajet ne prend que 8 minutes et le chauffeur saura te guider si tu as un doute…

Traverse de l’autre côté du Chemin Sainte-Marie et enfonce-toi dans le boisé, en direction du stationnement. L’entrée du Zoo se trouve devant toi.

2) Le Zoo Écomuseum

Eh oui! Te voilà rendu au Zoo Écomuseum: le seul et unique zoo extérieur de l’île de Montréal! Cette petite merveille va bientôt fêter ses 30 ans, mais peu de Montréalais le connaissent encore… Il faut dire que la desserte par bus, les fins de semaine d’été, n’a commencé que cette année. D’ailleurs, au moment de payer à l’entrée, n’oublie pas de mentionner que tu es venu par transport en commun! En effet, en montrant ton titre de transport de la STM, on t’accordera 20% de rabais sur le prix d’entrée! 🙂

Une carte du zoo interactive est disponible sur leur site internet. Une fois le pavillon d’accueil franchi, je te conseille de commencer à droite (le « bas » de la carte), de monter ensuite vers le centre, pour terminer par le sentier du fond (le « haut » de la carte) qui te ramenera vers l’édifice d’accueil.

Clique sur la photo pour consulter la carte interactive sur le site du Zoo!

L’Écomuseum, à but non lucratif, permet de découvrir une centaine d’espèces animales issues de la Vallée du Saint-Laurent: des mammifères, des poissons, des oiseaux, des reptiles et des amphibiens. Tous les animaux qui sont ici le sont parce qu’ils ne pourraient vivre dans leur milieu naturel, qu’ils soient orphelins ou blessés. Le zoo est d’ailleurs spécialisé dans la recherche scientifique sur la conservation des espèces menacées. Le site est très bien aménagé, recréant pour chaque espèce un milieu de vie qui ressemble à son milieu naturel. Les sentiers et les aires de jeux pour enfants sont également bien pensés! Ici, par exemple, une belle passerelle traverse un marais:

L’autre côté, on trouve de part et d’autre du sentier, des porcs-épics…

…et des ratons laveurs qui aiment grimper aux arbres.

On peut aussi pénétrer dans une grande volière pour observer les corbeaux et quelques canards…

…autour d’un étang séparé du reste du site par un petit pavillon.

À ne pas manquer: à la sortie haute de la volière, des parterres de fleurs ont été aménagés de telle sorte qu’on y trouve maintenant de nombreux monarques!

On trouve aussi au zoo une passerelle qui permet d’atteindre un belvédère donnant sur un autre étang.

Si on est attentif, on peut y faire des découvertes…

Une petite marre fait aussi le bonheur des grosses tortues, que les enfants apprécient toujours (et les plus vieux aussi!).

Une des plus grandes attractions du zoo est le bassin des loutres, récemment aménagé.

Celui-ci permet d’observer les loutres sur terre…

…mais aussi lorsqu’elles nagent à la surface de l’eau…

…et même en-dessous, ce qui est vraiment excitant!

Les enfants et leurs parents courent partout pour les observer, faisant la navette entre le belvédère surplombant le bassin et les grandes fenêtres du bas qui permettent de voir sous l’eau. Les loutres aussi semblent s’amuser, montant sur les rochers pour s’approcher des visiteurs, faisant la pose, et glissant dans la cascade d’eau…

Au bout de l’Écomuseum, les lynx du Canada impressionnent à tout coup, fiers et gracieux.

Un belvédère permet d’observer les caribous des bois, qui ont tendance l’après-midi à longer le mur pour se cacher du soleil…

On trouve aussi une longue passerelle qui s’élève pour permettre l’observation, en toute sécurité, des ours noirs, des coyotes et des loups gris…

Plus loin, la passerelle surélevée se poursuit…

…et tu arrives alors à un belvédère…

…où tu peux observer les aigles de près…

Le pygargue à tête blanche est particulièrement impressionnant!

Un peu plus loin, ce sont les oiseaux de proie qui se présentent à toi.

Le sentier te ramène ainsi à l’entrée du zoo, en passant par les cerfs de Virginie…

Dans le pavillon d’accueil, il ne faut pas oublier de descendre au sous-sol! En effet, il y est exposé de nombreux reptiles et amphibiens…

…dont la jolie rainette versicolore:

Beaucoup d’autres animaux peuvent être vus. Il faut parfois être patient et les chercher, mais l’ensemble de la visite est tellement intéressant et instructif! Si tu prends le temps d’observer et de faire quelques photos, tu en auras facilement pour deux heures de visite, et même davantage si tu fais une pause en chemin ou si tu accompagnes des enfants!

Sors du Zoo Écomuseum et attends devant le pavillon d’accueil.

La navette touristique gratuite de Sainte-Anne-de-Bellevue passe aux 20 minutes les fins de semaine, jusqu’à la fermeture du zoo à 17 heures. L’horaire et le trajet peuvent être consultés ICI. Elle est normalement en fonction du début juillet au début septembre…

Monte à bord de la petite navette climatisée, et accroche-toi: ça se peut que ça brasse un peu! hi hi hi… 😉

La navette te ramène au Cégep John-Abbott, puis parcourt la rue principale de Sainte-Anne-de-Bellevue. Idéalement, tu peux demander au chauffeur pour descendre au coin de la rue Saint-Pierre. Sinon, l’arrêt officiel le plus proche se situe quelques pas plus loin, en face de la mairie:

Reviens vers la rue St-Pierre, et descends sur le bord de l’eau.

3) La Promenade du Canal et ses terrasses

C’est ici que le « boardwalk » commence, et c’est la première chose que tout le monde veut voir lorsqu’il arrive à Sainte-Anne-de-Bellevue. Et avec raison!

La Promenade longe le canal qui mène à l’écluse de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Très populaires, les terrasses des restos-bars, munies de parasols de toutes les couleurs, s’y succèdent sans relâche sur 300 mètres.

Des bancs publics sont disposés ci et là pour se reposer, et des parterres de fleurs agrémentent la Promenade.

Tout le long, tu peux observer les bateaux qui sont accostés. Le soir, leurs propriétaires prennent plaisir à y prendre un verre ou même à y souper.

D’ailleurs, après toute cette marche, tu voudras peut-être te rassasier toi aussi. Ça tombe bien, car il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Pour ma part, je n’ai pas essayé tous les restaurants, mais mon préféré jusqu’ici est le Violet Angel. Sa terrasse couverte de lierre grimpant est tellement agréable! Le soir, des lumières suspendues l’éclairent…

Avec les bateaux qui passent juste à côté, la brise qui souffle et le chaud soleil d’été, le pichet de sangria devient incontournable. Et je ne sais pas si c’est le grand air ou la longue marche, mais chaque fois, la sangria me fait un effet incontestable! On ne semble pas lésiner sur l’alcool, au Violet Angel…

Et leurs pizzas artisanales sont parmi les meilleures de toute l’île de Montréal! La « Petite Jerk » présente un poulet grillé à point accompagné de bacon; la « Jungle Fever » est couverte de feta et d’une délicieuse bruchetta aux tomates; et la « Roma » ne laisse pas sa place non plus avec ses grosses asperges, ses olives kalamata, son prosciutto et son fromage de chèvre…

Mais peu importe le restaurant que tu choisiras, manger et boire en regardant les bateaux est une expérience à vivre absolument à Sainte-Anne-de-Bellevue!

4) Le belvédère sur le pont

Après avoir mangé, tu voudras peut-être digérer un peu. Tu peux alors poursuivre ta promenade jusqu’au pont et y monter! Un sentier en spirale, sur ta droite, permet en effet d’atteindre un belvédère…

De là, on peut observer la Promenade, mais aussi le Canal d’un point de vue inusité!

Tu seras alors peut-être intrigué par la longue bande verte qui s’étire à droite… Je t’y amène bientôt!

Une fois redescendu, poursuis sur la Promenade du Canal en passant sous le pont.

5) Lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue

Tu découvres ensuite la fameuse écluse, qui existe depuis 1843! Véritable lieu historique national…

À l’époque, ce sont les radeaux de bois qui transitaient par là, à destination de Québec, alimentant le commerce de bois avec l’Angleterre. Des scieries avaient d’ailleurs été érigées près d’ici. Mais maintenant, les radeaux ont fait place aux bateaux de plaisance…

Les passants sont nombreux à les observer! L’ouverture et la fermeture de l’écluse attirent toujours beaucoup de curieux…

En traversant le Canal sur la première porte de l’écluse, cette vue centrale s’offre à toi vers l’est:

et vers l’ouest:

Une fois le Canal franchi, tourne à gauche.

Te voilà alors en train de marcher sur la longue bande verte que tu as observée tantôt.

Des tables de pique-nique parsèment ton chemin…

De là, un point de vue différent s’offre sur la Promenade, les bateaux accostés…

…et les « seadoo » qui passent…

Reviens sur tes pas et passe à nouveau sous les ponts pour découvrir l’autre extrémité du Parc.

D’autres tables de pique-nique sont disponibles avec vue sur le pont ferroviaire.

Au moment d’écrire ces quelques lignes, le long quai qui s’avance dans l’eau, côté ouest, était malheureusement fermé en raison de la crue des eaux… Mais normalement, tu peux marcher jusqu’au bout pour y apercevoir les Rapides de Sainte-Anne et les îles environnantes.

Marche vers l’écluse.

Tu retrouves alors le spectacle des bateaux qui montent ou descendent avec le niveau de l’eau…

Traverse par la deuxième porte.

En marchant jusqu’à l’extrémité de la Promenade du Canal, la perspective se dégage vers l’ouest et les bateaux qui se dirigent vers le Lac des Deux Montagnes ou en reviennent…

Marche vers l’intérieur des terres pour retrouver la rue Sainte-Anne et poursuis vers le nord-ouest sur 3 coins de rue. Tu atteins alors le petit parc Godin.

6) Le Parc Godin

Lorsque j’étais plus jeune, je n’étais pas encore satisfait d’être allé au bout de la Promenade du Canal et voulais voir ce qui se trouvait encore plus à l’ouest. C’est ainsi que je tombai sur ce petit parc. Simple curiosité, il présente quand même un belvédère où tu peux manger un sandwich à l’écart de la foule, si tu préfères cela aux terrasses. Ou si tu veux t’en sortir à meilleur budget pour ta journée 😉

La vue est dégagée vers l’ouest et l’endroit est calme. On entend à peine le clapotis des vagues sur la rive…

Reviens sur tes pas par la rue Sainte-Anne.

7) La rue Sainte-Anne et son église

La rue principale ne manque pas d’intérêt. Il y a tout d’abord l’église Sainte-Anne-de-Bellevue, de style néoclassique, datant de 1859! Impossible de manquer sa façade de pierre et son clocher blanc qui s’élève dans les airs…

Ses entrées, ses fenêtres et sa niche en façade sont toutes arrondies, ce qui rappelle la forme de sa voûte, à l’intérieur. Celle-ci date des années ’30, au moment où le décor intérieur (anciennement de style néogothique) a été entièrement refait par Carli et Pettrucci:

Une fois passé sous le pont, les petits commerces se succèdent, occupant de belles maisons, dont plusieurs datent de la fin du XIXième et du début du XXième siècle.

La promenade est très agréable dans une ambiance de village.

On se croirait vraiment en vacances, loin du stress du centre-ville!

Et c’est alors que tu auras peut-être le goût de t’enfoncer dans les rues résidentielles pour découvrir davantage le coeur de l’ancien village…

Juste après l’Hôtel-de-Ville, tourne à gauche (nord) sur la rue Saint-Jean-Baptiste.

8) Les petites maisons du Vieux Sainte-Anne

Une fois passé la rue Saint-Thomas, tu te retrouves selon moi dans le plus beau secteur du Vieux Sainte-Anne!

Les petites maisons pittoresques se succèdent! Certaines colorées…

…d’autres en pierres…

…elles sont toutes plus jolies les unes que les autres!

Tourne à droite (est) sur la rue Saint-Antoine, puis à nouveau (sud) sur la rue Saint-Hyacinthe.

En plus d’être belles, certaines maisons sont particulièrement fleuries, ce qui les rend encore plus jolies!

Tourne à gauche (est) sur la rue Saint-Thomas, puis à droite (sud) sur la rue Saint-Pierre.

Ce racoin, plus déstructuré, te permet de sortir des rues résidentielles pour atteindre à nouveau la rue principale et revenir au point de départ du « boardwalk ».

Si le bord de l’eau te manque, tu peux retourner sur la Promenade du Canal comme bon te semble… Le soir, elle s’illumine grâce à ses lampadaires, et l’ambiance est toute aussi festive et agréable. Lorsque tu seras comblé, tu pourras poursuivre ta route vers l’est pour sortir de la Ville…

Marche trois coins de rue, jusqu’au Parc Kelso.

9) Le Parc Kelso

C’est ta dernière chance de profiter de la rive!

Le parc est petit, mais ses quelques bancs sur le bord de l’eau permettent de respirer l’air du large une dernière fois avant de reprendre le bus.

Le paysage est particulièrement sympathique au coucher du soleil…

Reviens à la rue Sainte-Anne et poursuis ta marche vers l’est.

Quelques belles maisons parsèment ta route.

Et tu arrives bien vite au Cégep John-Abbott, où se trouve le point de départ du bus 211 qui t’a amené ici aujourd’hui!

C’est ainsi que se termine ton excursion au bout de l’île! Tu n’as maintenant qu’à te laisser porter par le bus jusqu’à la station de métro Lionel-Groulx. 50 minutes de trajet qui passeront bien vite, car tu auras en tête les images de toute une journée au soleil, parmi les animaux et sur le bord de l’eau…

**********

J’espère que tu as aimé ta journée! N’hésite pas à venir me la raconter ci-bas, dans la section commentaires…

Pour être averti lorsqu’un nouvel itinéraire sortira, abonne-toi à mon blogue ou à ma page facebook! En attendant, tu peux toujours découvrir d’autres quartiers ICI en naviguant dans le menu du blogue.

Bonne découverte, et bonne lecture! À bientôt! 🙂

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C’est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

Advertisements

7 avis sur « Sainte-Anne-de-Bellevue »

  1. C’est l’endroit où est né mon père. L’église où il s’est marié et où il a eu son service funèbre . Mes parents sont enterrer là aussi . Quand j’étais jeune nous passions nos vacances d’été sur l’Ile de mon grand-père. Nous l’avons nommer l »Ile Lamothe car c’était juste des Lamothe qui avaient des chalets sur l’Ile .elle est situé juste en face de l’Eglise . Toute les familles Lamothe, Angel, Fraser ect . restaient là . La maison familiale existe toujours , Elle est située juste quand tu prends
    la route pour retourner à Montréal . Nous prenions le train qui arrêtait à toute les stations . Que de beaux souvenirs que tu m’as fait revivre. Merci Gilles très belle photos et très bien expliquer
    Pauline Lamothe

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Pauline! Je me rappelais un peu de ton histoire concernant Sainte-Anne-de-Bellevue alors j’ai pensé à toi en voyant les îles en face, mais je ne savais pas laquelle c’était car il y en a plusieurs (l’île Perrot, l’île Bellevue où des tours ont été construites, l’île Lamontagne…). C’est toujours un plaisir d’aller à Sainte-Anne-de-Bellevue, c’est tellement agréable de se promener sur le bord de l’eau… Je me demande à quoi ça ressemblait à l’époque… 🙂 À la prochaine! xx

      J’aime

  2. Salut Gilles. Je travaille sur un projet de sécurité alimentaire dans l’Ouest-de-l’Île pour le Centre de Ressources Communautaire de l’Ouest-de-l’Île (la CRC). J’aimerais savoir si vous serez d’accord de nous laisser utiliser quelques photos de Ste Anne-de-Bellevue et de Pointe Claire pour une présentation lors d’un événements que nous planifions le 24 novembre. Vous avez bien capturé l’essence de ces villes!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s