Hochelaga

Ceux qui ne sont pas venus dans Hochelaga-Maisonneuve depuis 20 ans ont sans doute encore en tête l’image d’un quartier pauvre et dur, fréquenté par les motards et les prostituées. À l’époque, il y avait plus de 2400 logements vacants, dont le tiers était soit en mauvais état, soit carrément barricadés! Mais ces dernières années, le quartier a beaucoup changé… À l’effort des 200 organismes communautaires qui l’habitent et le soutiennent, est venu s’ajouter l’effort de jeunes entrepreneurs convaincus qui sont venus redonner vie à la fameuse Promenade Ontario.

Le point tournant de l’histoire récente du quartier a sans doute été l’inauguration de la fameuse Place Valois en 2007, à l’endroit même où passait autrefois une voie ferrée. Les commerces et les condos se sont alors mis à pousser autour de la nouvelle Place, et aujourd’hui c’est toute la rue Ontario, et même une partie de la rue Ste-Catherine, qui profite de la transformation. Des cafés sympathiques ont ouvert, des restos pour tous les goûts, des bars de qualité où on brasse la bière sur place ou concocte de délicieux cocktails… Des fromageries, des charcuteries, et d’exceptionnelles boulangeries ont également ouvert, au grand plaisir des habitants du quartier. En 5 ans seulement, le nombre de terrasses a quadruplé: elles sont maintenant une vingtaine, du Marché Maisonneuve à l’est, jusqu’à l’église Nativité-de-la-Sainte-Vierge à l’ouest… Et quand la rue principale d’un quartier se remplit ainsi de terrasses, c’est bon signe: ça veut dire que les habitants aiment suffisamment leur quartier pour s’y assoir et prendre le temps de le regarder bouger!

La dernière tendance observée est l’ouverture de commerces écolo et bio. Chaque fois qu’un tel commerce ouvre ici, j’ai le réflexe de me dire que ça ne marchera jamais dans Hochelaga! Et pourtant oui: les clients affluent! De quoi casser le préjugé d’un quartier dur… D’ailleurs, beaucoup de gais s’y installent aussi, cherchant à s’établir pas trop loin du Village, à deux ou trois stations de métro, sans pour autant payer le prix du Plateau Mont-Royal… C’est qu’ici, tout le monde accepte tout le monde comme il est, et se mélange ensemble joyeusement: les hipster et les assistés sociaux, les p’tits tought et les écolos, les gais et les familles monoparentales, les bourgeois et les personnes qui se déplacent en triporteurs… L’important est d’être ouvert et affable: difficile d’attendre le bus sans se faire aborder par quelqu’un qui vous raconte sa vie comme s’il vous connaissait depuis toujours; difficile de marcher sur Ontario sans entendre les réflexions de l’un, ou se faire raconter une blague par l’autre… Mais c’est la beauté du quartier, qui a souvent davantage des airs de village. Ceux qui n’acceptent pas le mélange spontané des genres en repartent assez vite…

Oui, le quartier est définitivement entré dans une nouvelle ère! Par contre, nous sommes loin – et heureusement! – du HOMA dont certains parlent… Il y a quelques années, certains commerçants et promoteurs immobiliers ont en effet inventé cet acronyme, qui signifie HOchelaga-MAisonneuve, pour combattre l’image négative qu’avait le quartier et y attirer de nouveaux habitants. Mais nous n’en avons plus besoin. Car de moins en moins de gens ont honte de dire qu’ils habitent et aiment HOCHELAGA. Ils en sont même fiers! Les jeunes viennent maintenant s’y installer, en quête d’un quartier vivant et abordable où vivre. Un quartier qui a su conserver toutes ses classes sociales, des plus pauvres aux mieux nantis, à l’image de tous les possibles…

Je te ferai prochainement découvrir la partie Est de ce quartier, appelée Maisonneuve. Mais aujourd’hui, je t’invite dans sa partie ouest…

Bienvenue dans Hochelaga! Voici ta carte…

itinéraire Hochelaga

clique pour agrandir et imprimer ta carte !

1) Le métro et le Parc Préfontaine

Ton aventure débute au métro Préfontaine, sur la ligne verte. La première chose qu’on remarque en arrivant, est la lumière naturelle du jour qui entre directement dans la station par une immense verrière quadrillée de poutres oranges. J’adore les stations où on peut voir dehors pendant qu’on attend le train sur le quai!

Une fois les escaliers montés, sors par la porte de gauche, du côté du parc Raymond-Préfontaine.

Station PréfontaineDehors, la station est toute aussi spectaculaire! L’édicule rectangulaire jaune, plat et allongé, étend sa verrière dans le parc…

Engage-toi sur le sentier qui pénètre dans le parc, en direction du terrain de baseball.

Sur ta gauche, tu verras le lieu de rencontre des skaters d’Hochelaga, qui se font aller sur leurs planches jour et nuit. Et face à toi, le terrain de baseball, toujours occupé la fin de semaine; notamment par les Cubains qui y jouent toute la journée entre deux hot dog grillés sur place, au son d’une musique des îles. Quand on y pense, voir des gens jouer au baseball à l’ombre du stade, ce n’est pas banal… Car le baseball à Montréal, c’est ici que ça se passait. Dans Hochelaga.

Lorsque le sentier se divise en deux, garde ta gauche, pour rejoindre la rue Dézéry. Longe ensuite cette rue vers le sud.

2) Un clocher digne d’un campanile italien!

Tu passeras tout d’abord en avant de l’Aréna Francis Bouillon, nommée ainsi en l’honneur du joueur de notre équipe nationale de hockey, qui a grandi dans le quartier. Puis, une fois la rue Rouen traversée, tu auras peut-être cette impression que j’ai moi-même eu la première fois que j’ai mis les pieds dans le quartier: on se croirait sur le Plateau! Les deux quartiers n’ont pas grand-chose en commun, sinon que l’on trouve ici aussi les fameux escaliers extérieurs qui ont rendu l’autre quartier célèbre… Les romans de Michel Tremblay auraient très bien pu se passer dans Hochelaga: on y retrouve le même décor, y compris les hangars de tôle dans les ruelles à l’arrière des hauts triplex! Ces escaliers en colimaçon, tu les verras tout au long de ton excursion…

Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge

Venise et Hochelaga: séparés à la naissance! lol 😉

En marchant, tu verras poindre devant toi le plus haut clocher encore en fonction à Montréal: celui de l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge (80 mètres de haut!), qui fait partie de mon TOP 20 des plus beaux clochers d’église à Montréal! Si tu as déjà mis les pieds en Italie, il te fera peut-être penser aux campaniles des églises qu’on y trouve. Bon: on est loin de la beauté du campanile de la basilique St-Marc à Venise, mais avoue que la ressemblance est marquante! 😉

Et si par hasard les portes de l’église sont ouvertes, tu dois absolument entrer à l’intérieur! Car on y trouve une frise monumentale qui fait tout le tour de la nef et qui comporte 320 personnages sculptées grandeur nature de plus de 2 mètres de haut chacun! Sans oublier les 14 vitraux du célèbre Guido Nincheri, qui habitait le quartier… Le décor de cette église qui possède les dimensions d’une cathédrale est si impressionnant qu’il fait partie de mon TOP 20 des plus beaux intérieurs d’église à Montréal!

Rendu au coin de la rue Ontario, tourne à gauche et fais quelques pas pour voir les premiers commerces…

3) Tes premiers pas sur la rue Ontario…

Tu te trouves maintenant à une des deux extrémités de la Promenade Ontario, dont tu peux apercevoir la vieille porte d’entrée métallique noire qui enjambe la chaussée. Je t’amènerai t’y promener plus tard, mais pour l’instant, tu peux déjà voir un exemple de trois commerces qui ont ouvert leurs portes récemment. Les trois ont beaucoup de cachet, avec leur intérieur tout en bois. C’est le café-bistro Bobby McGee qui a ouvert en premier, avec son piano, et sa terrasse entièrement faite à la main par le propriétaire. Ses tables ont une courbe originale, et des portes recyclées encadrent le tout!

Bobby McGee

Juste à côté, on ne peut manquer l’excellente et très belle boulangerie qui a ouvert début 2015: la Grange du Boulanger. Quand la porte est ouverte, l’odeur qui s’en dégage est irrésistible. Ses baguettes de pain au levain sont délicieuses, de même que ses croissants au beurre d’érable. Le propriétaire qui l’a ouverte a longtemps habité sur la rue Préfontaine toute proche: il connaît donc très bien le quartier. N’hésite pas à entrer pour fouiner un peu et regarder le décor à l’intérieur: c’est très joli. Tu trouveras peut-être quelque chose à grignoter, pour la route!

La Grange du Boulanger

Enfin, le petit nouveau de la porte d’à côté est La Flèche Rouge, une librairie dont le décor en bois complète bien la première impression que l’on a de la rue Hochelaga. Une impression de vie animée et chaleureuse…

Traverse la rue Ontario, et retourne sur Dézéry pour poursuivre vers le sud.

4) Le Parc Dézéry-Lafontaine

À cette étape, si le vent est de ton bord, il se peut que tu remarques une odeur de levure, qui ressemble un peu au chocolat. Les habitants de ce coin du quartier sont habitués de vivre avec les émanations de l’usine Lallemand, toute proche, qui produit des levures qui se rendent jusqu’en Europe, et qui servent à la fabrication du pain, de la bière et du vin.

Au coin de La Fontaine, tu remarqueras à ta droite le petit parc Dézéry-Lafontaine et la murale d’une belle tortue aquatique; et à ta gauche, le début d’un sentier qui passe entre les maisons. Ici se trouvait autrefois un chemin de fer qui traversait tout le quartier et le scindait en deux. Une fois enlevé, ce chemin a été remplacé par un sentier piétonnier qui commence à tes pieds et se poursuit jusqu’au parc Hochelaga quelques coins de rue plus loin. L’autre bord du parc, rien n’a été fait pour poursuivre le sentier, mais on peut encore suivre le lieu de l’ancien chemin de fer en marchant dans une ruelle pendant quelques coins. Puis, l’ancienne emprise ferrovière est à nouveau aménagée et devient la Promenade Luc-Larivée. Je t’ai fait un dessin pour t’expliquer:

Le Lien Vert

clique pour agrandir !

Tout ça pour te dire qu’un organisme communautaire, la Table de Quartier d’Hochelaga-Maisonneuve, a travaillé fort ces dernières années pour réaliser le projet de compléter les bouts manquants de ce chemin piéton. Catapulte, un organisme à but non lucratif, l’a aidée en recueillant les idées des citoyens du quartier pendant des mois afin d’imaginer l’aménagement idéal de l’ancienne voie ferrée. Résultat: la Table s’est récemment vu confier un budget pour réaliser, en trois phases, la création d’un véritable Lien Vert et piéton de 1,4 km qui permettra de traverser tout Hochelaga dans la détente et l’allégresse. Si tu as lu mon article sur le quartier La Petite Bourgogne, le projet de Lien Vert te fera sûrement penser à celui du Sentier de la Bourgogne, qui prévoit lui aussi aménager un sentier traversant le quartier d’est en ouest. Deux beaux projets pour notre Ville et nos quartiers… On en veut plus! :o)

Lien Vert

Le Lien Vert qui traverse Hochelaga entre les maisons !

Je t’amènerai plus tard sur ce chemin, mais pour l’instant, poursuis ta route sur Dézéry, jusqu’à ce que tu atteignes la rue de Rouville. Puis tourne à gauche sur cette rue.

Bourjoi5) Des airs de Boston!

Tu pénètres ici dans un de mes coins préférés du quartier, plutôt méconnu. Tu croiseras tout d’abord la maison et les ateliers de Léopol Bourjoi, un artiste qui expose depuis presque 50 ans et qui a décidé de s’enraciner dans le quartier. Tu remarqueras certaines de ses oeuvres exposées à l’extérieur, et cette bande poétique qui déroule son texte sur la façade de sa maison. N’hésite pas à visiter ses ateliers!

entre-voisinsEn marchant jusqu’au petit aménagement vert planté de fleurs, au coin de la rue St-Germain, tu remarqueras que des demi-tonneaux de bois parsèment ton chemin çi et la, remplis de terre et de fleurs. La compagne de Monsieur Bourjoi, Gaétane Couture, a contribué avec Verdissement Entre-Voisins, à les installer un peu partout aux allentours. C’est l’exemple parfait de ces citoyens qui changent le monde en commençant autour d’eux, qui s’engagent dans leur quartier et embellissent leur ville un pot de fleurs à la fois. En plein le genre d’initiatives dont je vais prendre plaisir à te parler lors de la visite des différents quartiers de la ville… :o)

Tourne à gauche (nord) et marche sur St-Germain…

Tu vas peut-être trouver que j’exagère, mais je trouve que ce coin d’Hochelaga a des airs de Boston! Oui, oui! Chaque fois que je vois ces belles maisons de briques rouges avec leurs lucarnes et leurs fenêtres quadrillées, que je marche sur ces trottoirs pavés de briques, j’ai l’impression de me retrouver dans le quartier bostonnais de Beacon Hill!

rue St-Germain

Une fois la rue Adam traversée, tu verras derrière toi une belle murale rappelant l’ancien chemin de fer… C’est exactement où je t’amène maintenant!

rue St-Germain murale

Marche sur St-Germain jusqu’à l’entrée du sentier piéton qui s’ouvre bientôt sur ta droite, et engage-toi dedans…

6) Le Lien Vert et le Parc Hochelaga

Te voilà en train de marcher sur l’ancienne voie ferrée qui traversait le quartier. Les équipements publics que tu y vois seront bientôt remis au goût du jour. Mais c’est déjà une expérience bien particulière de marcher ainsi entre les maisons. Au bout, le chemin débouche sur le parc Hochelaga, que tu peux traverser droit devant toi. Sur ta gauche, l’édifice que tu vois est la piscine et la bibliothèque du quartier (où tu trouveras des toilettes publiques, si l’envie te prend!).

Parc Hochelaga

Parc Hochelaga

Une fois le parc traversé, le chemin piéton se termine abruptement. Il sera bientôt prolongé et aménagé dans la ruelle dont tu aperçois l’entrée sur ta gauche.

Tourne à droite (sud) sur la rue Davidson et longe le parc jusqu’au coin de la rue Adam. Tourne à gauche (est) sur Adam.

église Très Saint Rédempteur7) La rue Adam et ses spectaculaires clochers

Tu pourrais très bien être présentement sur la rue Marie-Anne du Plateau Mont-Royal, mais tu es bien sur la rue Adam, dans Hochelaga! 😉 Les impressionnants clochers de l’église du Très Saint-Rédempteur surplombent déjà les arbres. Je les appelle les clochers « sibériens », tellement ils semblent blindés ou parés contre le froid et les bombardements avec leurs multiples lamelles rectangulaires vertes. Ils sont d’ailleurs si spectaculaires que je les ai intégrés dans mon TOP 20 des plus beaux clochers d’église à Montréal!

fondation dr JulienAu coin d’Aylwin, tu te trouves face à la célèbre Fondation du Docteur Julien, qui vient en aide aux enfants en difficulté. Son premier Centre de pédiatrie sociale en communauté se trouve d’ailleurs derrière toi: c’est l’édifice dont tout le mur rouge, sur Aylwin, est couvert de graffitis colorés.

En continuant sur la rue Adam, tu te retrouves ensuite face à l’église, dont l’extérieur a été restauré. Puis, tu longes l’école Baril, actuellement en reconstruction pour cause d’insalubrité. Les résidents du quartier se sont longtemps battus pour avoir une école neuve, et ils l’auront pour septembre 2016; une école qui reproduira notamment le portail d’entrée original du siècle dernier.

Tourne à gauche (nord) sur la rue de Chambly, et marche jusqu’à ce que tu aies traversé la rue Lafontaine.

Promenade Luc-Larivée 02

8) La Promenade Luc-Larivée

Une fois la rue Lafontaine passée, tu apercevras assez vite, sur ta droite, le début de la Promenade Luc-Larivée, que je t’invite maintenant à découvrir. Complètement méconnue des gens qui n’habitent pas Hochelaga, cette Promenade est pourtant remarquable! Au sol, tu peux apercevoir le tracé des anciens rails, sur lequel on a gravé l’histoire industrielle des lieux.

Promenade Luc-Larivée

Tout le long du parcours, 600 unités d’habitation ont été construites, dont le tiers sont des logements sociaux. Avec ses 700 mètres, la Promenade Luc-Larivée est une des plus longues promenades piétonnes à Montréal ! En avançant, tu verras bientôt le mat olympique apparaître devant toi, ainsi que la Place Valois…

Place Valois 01

Traverse la rue Ontario pour poursuivre ta diagonale entre les maisons du quartier.

9) La Place Valois

Te voici maintenant sur la fameuse Place Simon-Valois, dont l’inauguration en 2007 a relancé le quartier au complet. Par beau temps, beaucoup de gens s’y assoient, de toutes les classes sociales. La fin de semaine, la terrasse du Valois, le bistro français sur ta droite, est bondée. En face de toi, où se trouve les chaises vertes et les tables, n’hésite pas à entrer chez Arhoma, où tu pourras manger un de leurs sandwich bien originaux.

Place Valois

Il s’agit en fait d’une boulangerie-fromagerie-pâtisserie de grande qualité qui produit des pains originaux, comme un pain à la mélasse, au cacao et au café; un autre aux raisins, cannelle et muscade; et un autre aux paccanes, canneberges et sirop d’érable! Arhoma fabrique aussi mes gâteaux préférés à Montréal, disponibles en portions individuelles, dont un gâteau au chocolat noir à la fleur de sel, garni d’une guimauve. À s’en lécher les doigts! En fait, leurs produits sont si bons et populaires, qu’Arhoma (contraction de ARômes et HOMA) a ouvert une boutique en-dehors du quartier, coin Ontario et Papineau; et même un comptoir au Quartier DIX30…

Arhoma

Si tu préfères plutôt manger un hot dog à l’européenne, il faut aller à la porte d’à côté, au Saucissier Walter. Tu y trouveras aussi toute une panoplie de saucisses pour emporter, dont la lime et coriandre; la pommes, cannelle et canneberges; et la whisky et fromage Monterey Jack. À moins que tu préfères la sanglier, bleuet et cidre de glace; la fromage de chèvre et mangue; la bison, chocolat noir et porto; ou la figues et romarin? Tu as l’embarras du choix, car le Walter est sans aucun doute le meilleur saucissier à Montréal.

Quitte la Place Valois et poursuis ta découverte de la Promenade Luc-Larivée, qui continue dans le coin nord-est de la Place.

Promenade Luc-Larivée suite

10) La Station no.1: une coopérative d’habitations réussie!

Plusieurs habitants du quartier empruntent maintenant ce chemin piéton pour faire l’aller-retour entre chez eux et la Promenade Ontario. Le mobilier est neuf, les condos se succèdent, et on trouve toujours au sol le tracé des deux rails de l’ancienne voie ferrée. Mais tout ce qui a l’air de condos ne l’est pas nécessairement. Après avoir franchi les rues Bourbonnière et Orléans, tu te retrouves en effet au coin de Charlemagne où se dresse, sur ta gauche, quelque chose qui ressemble effectivement à des condos neufs. C’est tellement à s’y méprendre, que j’y ai trouvé dernièrement un graffiti qui les dénonçait et revendiquait plus de logements sociaux. Et pourtant: CE SONT des logements sociaux!

Station no.1

Tourne à gauche sur Charlemagne, et marche quelques pas pour entrer dans la cour de l’édifice en question.

Bienvenue à la Station no.1 ! Un des plus beaux exemples montréalais d’intégration d’une coopérative d’habitations dans un ancien bâtiment industriel… De longs balcons ceinturent la cour, au centre de laquelle domine l’ancien treuil, suspendu et massif. Des percées ont été faites au niveau rez-de-chaussée pour permettre d’entrer dans les logements, qui sont facilement convertibles pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Le tout est si réussi, qu’un épisode complet de l’émission Archi-Branché y est consacré…

Sors de la cour, et retourne sur la Promenade Luc-Larivée…  Marche la dernière section, jusqu’à Jeanne-D’Arc.

clique pour agrandir !

Malheureusement, la Promenade piétonne se termine abruptement, bloquée par le stationnement du Super C devant toi. Le chemin de fer original continuait pourtant à traverser le quartier, mais des projets de condos et de stationnements ont été construits sur sa route entre l’endroit où tu te trouves présentement et le Marché Maisonneuve. Si nos politiciens de l’époque avaient planifié davantage le projet et y avaient cru un peu plus, la Promenade se rendrait aujourd’hui sans obstacle jusqu’au Marché, et y rejoindrait la Route Verte qui reprend plus loin l’espace laissé vacant par l’ancienne voie ferrée. Nous aurions alors, à Montréal, une promenade urbaine presque aussi longue que la Promenade Plantée de Paris (4,5km), et plus longue que le High Line de New York (2,3km), qui ont elles aussi été aménagées à l’emplacement d’une ancienne voie ferrée traversant un milieu résidentiel.

Enfin… Pour te consoler de cette occasion manquée, qui aurait donné quelque chose d’unique à notre ville, tu peux faire un détour et tourner à gauche sur la rue Jeanne d’Arc, pour aller manger une poutine au Poutine Centrale 😉 Cela ne fait pas partie de ton itinéraire, mais si le coeur t’en dit, tu trouveras le commerce deux coins de rue plus loin. Situé coin Hochelaga et Charlemagne, son nom vient du fait qu’il fait face à une centrale électrique. La centrale est laide, mais la Poutine Centrale est belle ! Et surtout, tu y trouveras des poutines plus originales les unes que les autres, qui n’ont rien à envier à celles de la Banquise. Ma préférée est la poutine du Général Mao (qui est en fait une poutine au Général Tao), la seule poutine au monde qui se mange avec des baguettes! Mais il en existe plein d’autres, comme la poutine au pâte chinois, et celle au poulet au beurre…

Sinon, poursuis ton itinéraire en tournant plutôt à droite (sud) sur l’avenue Jeanne-d’Arc, pour atteindre la rue Ontario.

11) La Promenade Ontario

Coin Jeanne-D’Arc et Ontario, tu apercevras l’État Major sur ta droite, qui a remplacé un Van Houtte. Et sur ta gauche, il y a Le Trèfle, qui a remplacé un vieux bar de quartier. Le quartier change vite, je te l’avais dit! 😉

Le TrèfleLe Trèfle est un bar de type taverne irlandaise, qui offre une des plus grandes sélections de bières à Montréal, que ce soit des bières brassées au Québec, ou des importations de partout dans le monde. La déco est chaleureuse, et le menu est présenté dans un cahier où tu trouves la photo de chaque bouteille disponible, ou de leur étiquette. Il y en a plus d’une centaine, de plein de pays… Impressionnant! Le concept a si bien fonctionné au premier établissement, situé à Trois-Rivières, que les propriétaires ont décidé de faire une percée à Montréal, ici même dans Hochelaga!

Tourne à gauche (est) en direction de la rue Pie-IX.

Maintenant que tu as découvert l’arrière-cour du quartier, tu mérites d’en découvrir l’artère principale: la Promenade Ontario. Depuis 2013, les commerçants de cette Promenade, et de celle de la rue Ste-Catherine à l’est de Pie-IX (dans le quartier Maisonneuve), se sont regroupés dans une même société de développement commercial appelée Les Promenades Hochelaga-Maisonneuve. Au lieu de se compétitionner, les commerçants essaient de se renforcer les uns les autres, dans une certaine complémentarité.

Monsieur SmithTu approches maintenant l’extrémité de la Promenade Ontario, non sans passer auparavant à côté du Monsieur Smith, un resto-bar qui fait partie de mon TOP 15 des meilleurs cocktails à Montréal. Ses cocktails, en constant renouvellement, sont délicieux. Les derniers que j’ai goûtés sont la sangria Joliette (vin mousseux, triple sec, Brandy, liqueur de framboise, bière de gingembre, jus d’ananas, bitter à l’orange et fruits) et le Campeur (vodka, sirop à la cardamome et au gingembre, lime et grains de cardamome). Sur ses terrasses avant et arrière, le Monsieur Smith sert aussi de délicieux tapas, comme les crevettes popcorn, les beignets de fromage, ou les raviolis aux fruits de mer avec sauce aux agrumes, au gingembre et à la cayenne. Le menu varie souvent, alors les plats partent et reviennent selon les saisons…

Une fois rendu au coin de la rue Pie-IX, tu apercevras la bibliothèque Maisonneuve de l’autre côté, dans un impressionnant édifice qui est en fait l’ancienne Mairie de la Cité de Maisonneuve. Je te ferai bientôt découvrir ce quartier, dans mon futur article sur Maisonneuve, qui paraîtra en juillet. Mais pour l’instant, traverse de l’autre côté de la rue Ontario (côté sud), et revient sur tes pas pour la faire maintenant dans l’autre sens. Tu n’en est qu’au début de tes découvertes!

La Cervoise

Le côté sud de la Promenade Ontario révèle en effet de nombreux commerces très intéressants. C’est le cas du Bistro L.A. Cervoise, que tu apercevras une fois la rue Jeanne-D’Arc franchie. Même si la spécialité de la maison sont les plats à base de viandes inhabituelles, comme le cheval, le bison et le sanglier; on y sert aussi un tartare de saumon aux pistaches, et surtout, le seul Général Tao au lapin de tout Montréal! Oui, oui: au lapin! J’adore… :o)

ÉvasiaQuelques pas de plus te permettront de croiser le fleuriste Évasia. Tout un monde se cache à l’intérieur de la boutique: de multiples bonsaï, des arrangements fleuraux dans des bulles de plastique suspendues au plafond, de petites fontaines et autres babioles de toutes sortes. Fais le tour: ça vaut la peine! En plus, les propriétaires asiatiques de cette entreprise familiale enracinée dans le quartier depuis plus de 15 ans sont très sympathiques… Quand j’y ai acheté mon papyrus, ils m’ont donné ce conseil pour l’entretenir: « il doit avoir la tête dans le soleil et les pieds dans l’eau ». Facile à retenir! 😉

Blind PigAprès avoir franchi la rue Orléans, tu découvres la terrasse du Blind Pig, très populaire depuis sa récente ouverture. Le menu est encore court et en rodage au moment d’écrire ces quelques lignes, mais la terrasse est grande, la déco intérieure en bois est belle, et le personnel est sympathique…

Les CanaillesApparaît ensuite un autre de mes favoris: le restaurant Les Canailles. Le menu est court, mais changeant et toujours savoureux. C’est ici que je mange mon tartare de boeuf préféré à Montréal, assis au comptoir qui donne sur la grande porte de garage et la rue. Et en plus, tu peux apporter ton vin!

café Marco RosaÇa y est: te voilà de retour à la Place Valois! Mais cette fois, pas le temps de t’arrêter: j’ai encore trop de belles places à te faire découvrir! Si tu n’es pas encore surpris de découvrir autant de terrasses et d’endroits sympathiques dans Hochelaga, ça ne saurait tarder… Tu verras en effet un peu plus loin une terrasse nouvellement peinturée en jaune éclatant: c’est le café Marco Rosa, qui fait également office d’épicerie vendant des produits latino-américains. En plus d’y servir de délicieux empanadas au poulet et au boeuf, préparés par les propriétaires salvadoriens, on y vend des pots du fameux dolce de leche argentin, reconnu comme étant le meilleur au monde! À s’en lécher les babines… 😉

Espace PublicAu coin de Chambly, tu verras ensuite apparaître, si tu regardes derrière toi, une murale représentant Léo Bureau-Blouin, célèbre leader étudiant du Printemps Érable. Puis, une fois la rue traversée, te voilà rendu à L’Espace Public, une véritable institution dans le quartier, qui fait partie de mon Top 15 des meilleures microbrasseries à Montréal. Ce fut le premier d’une série de nouveaux bars à ouvrir sur Ontario il y a quelques années, et à y attirer une nouvelle génération d’Hochelagais. Muni d’une terrasse à l’avant, L’Espace Public brasse ses bières sur place. Et depuis quelques semaines, il propose une carte étendue d’une vingtaine de cocktails, dont certains sont à la bière: je me promets de les essayer très bientôt!

Café AtomicQuelques portes plus loin, une autre terrasse, blanche et rétro-futuriste celle-là, frappe l’oeil: c’est le café Atomic ! Il abritait autrefois un club vidéo de répertoire, dans le fond de son local, qui a malheureusement fermé. Mais le café s’est adapté au changement et a aujourd’hui retrouvé toute sa convivialité, avec son décor unique en son genre. Un lieu de rendez-vous privilégié des étudiants hochelagais!

AntidoteEnfin: avis aux écolos et amateurs de produits bio! C’est dans ce coin de la Promenade Ontario que se concentrent trois commerces pour toi. De l’autre bord de la rue, vis-à-vis l’Espace Public, il y a les Aliments Merci. De ton bord, juste avant d’arriver au coin de Joliette, tu verras le Terre à Soi, qui a récemment déménagé ici. Et si tu poursuis deux coins de rue plus loin sur la Promenade, tu atteindras l’Antidote Super Alimentation, coin Cuvillier. Trois commerces qui représentent une nouvelle tendance dans Hochelaga…

Hochelaga finale12) Vers la station Joliette…

Voilà! C’est déjà la fin de ta découverte d’Hochelaga! Je te suggère de remonter la rue Joliette, afin d’atteindre la station de métro du même nom, deux coins de rue plus loin… Cela te permettra de faire une dernière balade entre les maisons aux escaliers extérieurs! Et de repartir en ayant en tête une image du quartier bien différente de celle qu’ont les personnes qui n’y ont pas mis les pieds depuis longtemps! Mais c’est ça le but de Mes Quartiers: ouvrir le plus de gens possibles, sans préjugés, à tout ce que Montréal a à leur offrir! Alors reviens vite me voir pour découvrir un autre quartier, et exploiter à fond le potentiel insoupçonné de ton île! :o) À bientôt!

**********

Pour poursuivre ta visite dans Maisonneuve, c’est ICI.

Hochelaga

Le campanile de l’Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge à l’ombre du Stade, vu de la Navette Maritime de Longueuil.

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C'est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

La page Facebook de Mes Quartiers, tenue conjointement avec le blogue C’est toi ma Ville: deux façons de découvrir encore plus Montréal!

Advertisements

42 avis sur « Hochelaga »

  1. Attention! Faut y aller vite avant que les casseurs ne passent par là! Je venais de déguster un café au Campanelli et une tartelette au Rustique sur Notre-Dame dans Saint-Henri (promenade inspirée par le blogue sur la Petite Bourgogne) quand j’ai lu que les casseurs avaient fracassé les vitres de ces commerces et d’autres samedi…. Bravo à ceux qui se donnent à fond pour revaloriser un quartier et honte à ceux qui veulent tout casser.

    Aimé par 1 personne

  2. Mon cher Gilles…j’ai vraiment la larme à l’œil!..devant autant de prouesses(tes commentaires précis, tes recherches, tes photos,…) mais surtout devant ta capacité d’analyser et de présenter les choses d’une manière aussi POSITIVE, voire même presque GRANDIOSE!!!…à se dire que le reste du monde(ET TU EN SAIS QU’ELQUE CHOSE!!!) n’a rien à envier à ton quartier de cœur, à Montréal en développement, à à à….BRAVO!!! et MILLE FOIS mercis!!! Je n’ai pas de regret d’avoir quitter Montréal, mais tu me rends fière d’y avoir vécu tant de choses et de pouvoir aujourd’hui, grâce à toi,
    en faire la promotion !!!! xxxxxx

    Aimé par 1 personne

    • Merci Hélène! Comme tu dis, j’en ai visité des villes dans le monde, et je trouve toujours que Montréal vaut beaucoup plus que ce qu’on en dit présentement dans nos médias locaux. C’est vrai qu’il y a des cônes oranges dans notre ville, ç’en est frustrant, mais il n’y a pas que ça. Il y a tellement à voir et à faire, c’est juste qu’on connaît mal notre propre ville. J’espère que ce blogue incitera beaucoup de Montréalais à se promener dans les différents quartiers. Montréal, c’est un gros terrain de jeu… Amusons-nous !

      J’aime

    • Je n’ai jamais été au Salon de Quilles Darling encore, mais je connais bien des gens qui y ont été, et ils ont adoré ! On m’a raconté que dans la soirée, les lumières se ferment pour faire place aux blacklight et aux faisceaux de toutes les couleurs… Ça fait une ambiance de party unique pour jouer aux quilles! :o)

      J’aime

      • Bonjour ! Je suis nouvellement propriétaire du Salon de quilles Darling sur Ontario entre Darling et Davidson, j’aimerais bien vous rencontrer afin d’allonger le magnifique parcours que vous faites du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

        J’aime

    • Vous avez raison! Mais je déborde parfois un peu du quartier quand il le faut. Dans le cas d’Hochelaga, je ne pouvais pas faire arrêter les promeneurs en plein milieu de la Promenade Luc-Larivée, au coin de Bourbonnière, juste parce que la limite administrative du quartier se trouve là: ils auraient manqué la fin. Ç’aurait fini bête un peu! lol Dans mon futur article sur Maisonneuve, qui paraîtra en juillet, je les ferai d’ailleurs partir de Pie-IX. C’est plus facile que de dire « rendez-vous au coin de Bourbonnière et recommencez la Promenade Luc-Larivée où vous l’avez laissé il y a deux mois! ». Mais bon: j’avais espéré que personne ne s’en rende trop compte, mais je vois que je ne peux pas vous en passer une vite, ah ah ah! Merci, je vais en tenir compte dorénavant! 😉

      J’aime

  3. Une petite erreur d’orientation. Dans la phrase «En 5 ans seulement, le nombre de terrasses a quadruplé: elles sont maintenant une vingtaine, du Marché Maisonneuve à l’ouest, jusqu’à l’église Nativité-de-la-Sainte-Vierge à l’est…» (2e paragraphe), le marché Maisonneuve est plutôt à l’est et l’église à l’ouest!

    Aimé par 1 personne

  4. Ne vous gênez pas pour photographier la librairie de La Flèche Rouge, si vous repassez devant! Et laissez moi mentionner que nous avons des livres usagés ET des livres neufs, que nous offrons une place et une visibilité aux éditeurs et auteurs indépendants, ainsi qu’au livre artistique et au zine. De plus, notre espace atelier fourmille d’activités de toutes sortes, d’événement littéraires et culturels et de vie communautaire. Au plaisir 🙂 Pascale le libraire

    Aimé par 1 personne

    • Merci d’avoir osé vous installer à l’extrémité ouest de la rue Ontario: avec le Bobby et la Grange du Boulanger, vous avez créé une masse critique qui va attirer plein de monde dans ce coin d’Hochelaga. Savez-vous de quoi je rêve, maintenant? Qu’on vous fasse une belle place publique juste en face de l’Église, avec quelques bancs et un beau pavage, au lieu de la double rue de l’entrée de l’Église. Ça serait tellement beau, et ça mettrait l’Église en valeur… En plus, ça donnerait un beau paysage à vos clients et à ceux de vos deux commerces voisins qui verraient la Place de l’Église à partir de vos fenêtres ou de la terrasse… Une idée comme ça, si notre conseiller Caldwell nous lit! 😉

      J’aime

      • J’ai aussi eu cette «vision» d’une place publique devant l’église de la Nativité, en lieu et place du stationnement qui ne sert à rien (et quand bien même il servirait à quelques-uns….). Je suis sûr qu’Éric Caldwell serait d’accord: c’est le genre d’aménagement que sait bien mettre de l’avant Projet Montréal. Vous qui lisez ceci et qui habitez le quartier (j’ai déménagé en novembre dernier, mais comme j’y ai grandi et vécu longtemps, j’y demeure très attaché), faites des pressions, ce serait fabuleux, une telle entrée dans le quartier.

        Aimé par 1 personne

  5. Tout ce qui manque à la rue Ontario, c’est un peu d’amour de la part de l’arrondissement. Elle manque cruellement de paniers à déchets, de bancs, de verdure, de supports à vélos, d’une réfection uniforme de la chaussée et des trottoirs, d’un meilleur contrôle des débordements de déchets devant et derrière les commerces…

    Aimé par 1 personne

  6. Très bel article, merci Gilles. Je suis contente que l’on parle de ce beau quartier dans lequel je vis depuis 4 ans. Je suis un peu déçue que tu n’es pas mentionné l’étape « shopping » à ne pas manquer 😉 en effet j’ai ouvert une boutique  » Raymond IV – Le Vide-Dressing Chic » située au 2011 Dézéry ( coin Ontario) depuis plus de 2 mois, où je propose des vêtements de seconde main de qualité pour les femmes ( pour les hommes à la rentrée septembre 😉 ). Tu passes quand tu veux !

    Et encore merci de rappeler que l’on habite un beau quartier!

    Christelle.

    Aimé par 1 personne

  7. Wow j’ai grandit dans ce quartier et j’y vais encore a l’occasion. Par habitude quand on passe dans un quartier que l’on connait on ne remarque même plus les beautés. Merci de me faire redécouvrir mon quartier d’enfance sous un nouvel oeil.

    Aimé par 1 personne

  8. je suis intervenant social spécialisé en toxicomanie et j’ai demeuré dans hochelaga une bonne partie de ma vie, 2 ans passé j’y étais encore près de sainte catherine et Ontario c’est un super quartier il est vrai mais il ne faut pas minimiser la détresse de plusieurs résidents, de mon logement j’étais a 10min a pied des pawn shop de la rue ontario, a 5 min a pied d’un crack house et a 10min d’une autre, les prostituées en manque de crack étaient a 5min de mon logement, la police présente partout et l’aide social est een majorité la revenu d’une bonne partie de ses habitants. Il faut continuer a sensibiliser le gouvernement et la population a légiférer et subventionner les organismes qui aident ces personnes , un beau quartier certe mais encore laissé a l’abandon par nos gouvernements

    Aimé par 1 personne

  9. Ping : L’évolution de la Promenade Ontario: un indicateur | C'est toi ma Ville

  10. J’ai vécu plus de 20 ans sur la rue Davidson en face du parc et au moins 5 ans sur la rue Chambly entre Rouen et Hochelaga, c’est avec un immense plaisir que j’ai lu votre blogue et c’est certain que je ferai la route proposée au moins une fois cet été. Merci.
    Suzanne

    Aimé par 1 personne

  11. Vraiment du beau travail!
    On s’y est installé depuis un peu plus d’un ans avec notre petite famille et on adore ça.
    Nous avons déjà exploré le quartier et visité plusieurs des commerces mentionnés mais ça donne le goût d’aller faire l’itinéraire quand même et je me rends compte qu’il en reste encore à découvrir. Tant mieux!
    On est dans la partie Est, beaucoup de beaux et bons endroits là-aussi! 🙂
    Merci.

    Aimé par 1 personne

  12. Intéressant comme article!
    J’habite le cartier depuis 4 ans et justement près des endroits énuméré plus haut (dézéry, rouville), je suis passé souvent par tous ces chemins mais n’avais aucune idée de l’histoire qui s’y cachait!
    Merci de nous la révéler 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Les églises d’Hochelaga-Maisonneuve sont très belles! Nativité-de-la-Sainte-Vierge et Très-saint-Nom-de-Jésus ont été bâties pour devenir des cathérales, c’est pourquoi elles sont si belles et immenses! Un trésor caché que peu de Montréalais connaissent…

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s